Quelques nouvelles de la communauté Emmaüs de Iaşi dans le nord de la Roumanie

La communauté de Iaşi accueille actuellement une trentaine de jeunes qui autrefois se trouvaient dans la rue ou dans des centres pour enfants délaissés (comme celui de Târgu Frumos où nous nous sommes rendus régulièrement durant de nombreuses années, mais qui a fermé définitivement en 2013).

Un toit, du travail et une vie fraternelle

Le but de la communauté est de leur assurer un toit, du travail et une vie fraternelle.  A Iaşi la communauté dispose d’un magasin où  ils  restaurent et vendent des meubles reçus de France et d’Allemagne (1 camion par mois). Un bénévole leur a montré comment créer des fauteuils originaux très design à partir d’anciennes valises hors d’usage.
Pour leur assurer une autonomie après leur départ, des formations courtes sont assurées (comptabilité, permis de conduire). Les besoins étant énormes, ils ne cessent d’améliorer leur infrastructure : en 2015-16, ils ont rehaussé  le toit pour y loger huit filles qui précédemment ne disposaient que d’une cave comme chambre. Le magasin s’est agrandi d’une annexe pour vendre des vêtements et de la vaisselle. Quand un sans-abri se présente, on lui donne des vêtements.

 

 

Grâce à la présence d’un ingénieur agronome, la ferme de Popesti a bien évolué. En plus du potager et du magasin, Emmaüs  a construit deux serres , des étables séparées pour chaque type d’animal : vaches, cochons, poules, lapins, chevaux. Grâce au tracteur qu’ils ont reçu d’une association suisse, ils ne sont plus obligés de travailler leurs champs à la main (12 ha). Dans un vallon escarpé actuellement inculte, ils ont l’intention de planter des arbres fruitiers. Nous avons subventionné l’achat de 100 poules  ainsi que l’infrastructure pour les nourrir. Ils ont également construit une nouvelle cuisine car l’ancienne ne suffisait plus.

 

La maraude

Ce qui leur tient tout particulièrement à cœur  c’est la maraude.  Cinq soirs par semaine ils se rendent à 4 endroits de la ville de Iaşi , dans des quartiers défavorisés.  Ils y distribuent sandwiches, soupe et fruits. À la même occasion ils cherchent à savoir si des besoins particuliers se font sentir (exemple : chaussures, vêtements, aide administrative ou médicale, produits d’hygiène). La maraude est assurée par un assistant social aidé par des anciens sans-abris ou des jeunes volontaires résidant à Emmaüs. Nous continuerons à soutenir cette action.

A l’occasion des fêtes de Noël nous finançons pour les sans-abris (une centaine) un colis de 7 euros par personne contenant des produits de première nécessité  et du chocolat. Notre souhait est de répondre autant que possible  à leurs demandes.

 

ET ENCORE D’AUTRES ACTIVITÉS

Nous tenons aussi à garder le contact avec  les jeunes  anciens pensionnaires du Centre de Placement de Târgu Frumos et en particulier ceux qui ont été répartis  dans  six différentes institutions pour adultes parce que leur état de santé ne leur permettait pas de vivre autrement. Nombre de ceux-ci étaient parrainés  depuis des années par des amis de Mergem. Leur accueil est toujours très chaleureux.

Nous soutenons également, via les paiements envoyés à l’association Roi Baudoin, une école de devoirs gérée par l’association COTE.