Info Iași n°29 – Mars 2020

La o nenorocire comună oamenii sunt mai solidari decât la o bucurie comună.

George Budoi din Cugetări versificate

Dans un malheur commun, les gens sont plus solidaires que dans une joie commune.

George Budoi dans Cugetări versificate

Ce mois-ci

  • Un petit point sur notre situation…
  • Maraude
  • Assemblée générale d’Emmaüs Iaşi
  • Rendez-vous à Paris
  • La presse à Popeşti !
  • Réunion avec la mairie
  • L’équipe évolue… malgré nous !
  • Des nouvelles du Belvédère

Un petit point sur notre situation…

Chères amies, chers amis,

    La Roumanie est en état d’urgence depuis le 16 mars, et le confinement est décrété par ordonnance militaire depuis le 25 mars. Au 31 mars, on compte 1952 personnes contaminées et 82 décès dans le pays.

     A Emmaüs Iaşi… tout va bien pour l’instant, d’un point de vue santé ! Les salariés sont au chômage technique et viennent à tour de rôle à la fondation. Les compagnons limitent leurs déplacements et prennent au sérieux les règles sanitaires. Le magasin n’est plus ouvert aux clients, mais nous réussissons encore à faire quelques ventes en ligne et nous livrons la marchandise à domicile. Nous continuons nos travaux au Belvédère et semons et plantons ce qui est possible, en ce mois ensoleillé aux gelées tardives. Nous tendons ainsi vers une plus grande autonomie alimentaire.

     En attendant une évolution, on s’occupe comme on peut : cuisine au feu de bois et en musique dans la cour, rangement du magasin, jeux, photos, ping-pong… pour l’instant le moral est au beau fixe !

   Côté financier… nous avons réduit nos frais au maximum et considérons être autonomes pour une durée de un mois. Ensuite, nous espérons pouvoir compter sur une évolution de la situation ou la solidarité à l’échelle du mouvement Emmaüs ou d’autre part… pour ne pas faire trop long dans cette lettre déjà bien dense, nous vous invitons à lire les articles Facebook publiés plus tôt dans le mois : ici ou encore là… Pour nous suivre chaque jour, venez voir notre page Facebook… Bon confinement à tous !

Gelu Nichitel  


Maraude        Au vu du beau temps, nous pensions arrêter les maraudes à la fin du mois de mars. Cependant, nous avons dû prendre la décision de stopper temporairement notre action dans la rue dès mi-mars, notamment avec les mesures prises dans le cadre de la pandémie de Covid-19 … en attendant de voir comment reprendre notre action auprès des sans-abri, en grande difficulté durant cette période. Plus de petits boulots, plus de passants pour pouvoir obtenir un peu d’argent ou de nourriture… et pas de maison pour rester à l’abri. Quelques chiffres pour ce mois-ci, sur notre programme habituel :8 soirs de présence2 points de rencontre avec les bénéficiaires dans Iașientre 30 et 61 bénéficiaires rencontrés chaque soir400 repas chauds distribués, dont311 bols de soupe préparée par le restaurant Cuib86 repas préparés par les étudiants de l’AMSFI274 pains607 oranges473 yaourts409 vêtements, paires de chaussures, bougies et couvertures distribués2 personnes accompagnées dans leurs démarches de renouvellement de papier d’identité7 volontaires, compagnons et salariés Emmaüs présents sur le programme3 volontaires hors Emmaüs présents lors de la distribution dans la rue
       A la fin du mois, la mairie a pris la décision d’ouvrir les bains publics, offrant ainsi un espace de confinement à 60 personnes. Nous avons apporté des lits, de la nourriture et des vêtements. Deux repas par jour sont assurés par la mairie, et nous nous occupons du thé et du petit déjeuner. Le centre de nuit CA Rosetti sert également de lieu de confinement pour 60 autres personnes sans-abri. Pour plus d’informations et pour savoir comment nous aider, c’est par ici !

Assemblée générale d’Emmaüs Iaşi

    Lundi 2 mars, membres du conseil d’administration et salariés se sont rassemblés à l’occasion de l’assemblée générale de la fondation “Un Coup de Main d’Emmaüs Iași”. Après avoir évoqué tous les points à l’ordre du jour, nous avons voté le nouveau conseil d’administration, dont trois (nouveaux) membres : Gelu, directeur, Florin, responsable et Clémentine, ancienne volontaire en service civique qui habite toujours à Iasi et souhaite s’investir à Emmaüs. On en profite pour vous annoncer que nous avons discuté et… la fondation un Coup de Main d’Emmaüs Iaşi prend le nom plus simple d’Emmaüs Iaşi, et change également de logo ! Nous adoptons celui d’Emmaüs International, pour plus de clarté et de visibilité. Le voici :    

Rendez-vous à Paris      Leïla a profité de sa présence à Paris pour le conseil exécutif d’Emmaüs Europe de début mars pour rencontrer l’association Mobil’Douche, qui fait depuis 2012 des maraudes en camping-car dans les rues de Paris… un camping car pour permettre aux personnes de la rue de prendre une douche, mais également un café, pourquoi pas une manucure, le temps de discuter… un moment tranquille personnalisé. La longue expérience de Mobil’Douche est très intéressante pour nous, car cela nous donne des billes pour, pourquoi pas, mettre nous aussi en place à Iasi un projet de ce type… souvenez-vous, en décembre nous avions rencontré l’équipe de Carusel, qui va à la rencontre des personnes sans-abri dans les rues de Bucarest avec son camping car équipé d’une douche et d’une machine à laver. Des idées à combiner et à adapter ! Un grand merci à l’équipe de Mobil’Douche pour l’accueil et le temps passé, et bonne continuation dans votre mission ! Pour en savoir plus sur leur action, c’est par ici ou par !

La presse à Popeşti !

    Nous avons eu le plaisir d’accueillir à la fondation des journalistes de PressOne, qui ont passé une matinée à discuter avec Gelu, directeur, sur le “qui, pourquoi, où, comment et quand ?” de l’histoire d’Emmaüs Iaşi et d’Emmaüs en général. Ils ont ensuite été à Popeşti, où ils ont pu discuter avec les compagnons et visiter la ferme et les ateliers. Un bel article en a émergé, qui fait partie d’une série intitulée “oamenii faini”, que l’on pourrait traduire par “des gens biens”… c’est en roumain pour l’instant, mais on s’attelle à une traduction !

Réunion avec la mairie

      Le 4 mars, Gelu, directeur, et Simona, psychologue, ont participé à une réunion organisée par la FONSS (Fédération des Organisations Non-Gouvernementales pour les Services Sociaux) avec le maire de la ville de Iasi. Neuf personnes représentant cinq associations du domaine social y ont assisté, ainsi que la directrice de la Direction de l’Assistance Communautaire. Il a été question de la répartition des 600 000 lei dédiés au service social, entre les différents projets et les différentes associations licenciées de la ville de Iasi. Étant licenciés depuis cette année, nous pouvons ainsi déposer des demandes financement. Bonne nouvelle !
 

L’équipe évolue… malgré nous !

    La pandémie de Covid-19 impacte le fonctionnement de l’équipe, et notamment les étrangers ! Clotilde, dont le stage devait prendre fin mi-avril et Mathilde, qui devait terminer son service civique en mai, ont dû mettre fin à leur contrat de manière anticipée. Nazia, arrivée en février, a dû partir elle aussi… et reviendra dès que ce sera possible, puisque son service civique dure jusqu’en février 2021. Andrei, lui, a fait le choix de rester à Iași. Quant à Anne-Lise, instructrice-tisseuse à Popesti, elle s’est envolée pour la Grèce, elle aussi plus tôt que prévu. La précipitation du départ, en plus des vols annulés successifs, ont juste laissé le temps à chacun de se dire au revoir rapidement… Mais on se reverra, on se l’est promis ! Bon confinement !

Des nouvelles du Belvédère

     Au Belvédère, on ne chôme pas ! Une petite équipe menée par Florin, responsable multi-fonction, a monté les murs de la façade Sud : panneaux sandwichs, fenêtres et portes double-vitrage pour une surface de 60 m de long sur 3 m de haut. Sacré travail ! Mais ce n’est pas tout ! La fontaine située en bas du terrain a été curée et donne maintenant de l’eau potable, un chenil a été construit pour notre nouvelle recrue Max, berger allemand de deux mois et une barrière à l’entrée du chemin délimite le terrain. A côté de cela, les semis et plantations ont commencé : 30 kg d’arpagica – un petit oignons sauvage très consommé en Roumanie, soit frais (bulbes et feuilles) soit séché, comme un oignon – ont été plantés, et des mètres et des mètres d’aneth, de persil, de carottes et de radis ont été semé… Pour la suite, on attendra un peu plus de chaleur. 

       A Popesti, salades, radis et oignons sont déjà bien verts dans la serre, la vigne a été taillée et les terrains retournés et enrichis en compost. Les plantations ont également commencé.




Journal 20 ans






Expo Laetitia De Blauwe « Cinq garçons – Cinci baieti »

Buna ziua ! Bonjour !

Comme
beaucoup le savent, je suis partie pour la première fois en Roumanie en
2002 avec l’Asbl Mergem puis avec les scouts pour aller animer des
enfants dans un orphelinat près de Iasi. 17
ans plus tard, le lien avec certains d’entre eux perdure toujours… 

C’est ce que je vous invite à découvrir dans mon expositon
« Cinq garçons – Cinci baieti » à travers les portraits de Mihai,
Catalin, Roberto, Alex et Nicu réalisés tout au long de ces années.
Cette exposition est programmée dans le cadre du festival d’arts
EUROPALIA Romania.



L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LdB-2019-5-Europalia-Invitation-Web.pdf_Page_3-1-1024x722.jpg.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est LdB-2019-5-Europalia-Invitation-Web.pdf_Page_4-1-1024x722.jpg.




Info Iași N° 20 – Juin 2019

Fundatia Emmaüs via mcc.mcsv.net  lun. 22 juil. 10:50 (il y a 11 jours)

« Esperanța, înseamnă a crede că viața are sens »
« L’espérance c’est croire que la vie a un sens »
Citation de l’Abbé Pierre Ce Mois-ci Le Salon de Paris La saison des festivals Le Belvédère Des nouvelles de Popesți Le Journal du jardinier Le portrait du mois

Le Salon de Paris

A l’aventure!!!
 

     Comme à son habitude, “Un Coup de Main Emmaüs Iași” participe au salon international de Paris se déroulant porte de Versailles le weekend du 23-24 juin.
Grand évènement de solidarité où de nombreuses communautés Emmaüs se
retrouvent, un peu spécial cette année puisqu’il s’agit des 70 ans du mouvement créé en 1949
par l’abbé Pierre. Une petite délégation au nombre de huit (trois
salariés, trois compagnons, et deux volontaires) est mobilisée pour ce
voyage. Un long périple de deux jours nous attend, plus de 2 000
kilomètres séparant Iași de la capitale française.

     Mais que serait un périple sans mésaventures ? Les deux jours se
transforment en quatre jours et orientent le voyage de manière
inattendue, le rendant certes plus long mais aussi plus riche. C’est au
beau milieu de l’Autriche qu’un de nos véhicules nous lâche, et nous
séjournons une nuit à Vienne le temps de trouver des solutions. La
fondation de St Pölten nous
ouvre gentiment ses portes et nous offre dans le même temps une
rencontre avec l’équipe et l’imposante communauté. Une ville riche de
sept fondations dont certaines que nous aurons la chance de visiter.

     Après ce court crochet en terre autrichienne, nous voilà repartis
pour Paris, où nous arrivons la veille du salon. S’en suit une course
contre la montre où nous avons seulement deux heures de temps pour
monter le stand avant la fermeture des portes, mais grâce à l’énergie de
l’équipe de Satu Mare, le pari est relevé.

     Samedi 23 juin,
le salon ouvre ses portes où une foule de curieux s’empresse de visiter
et chiner dans les nombreux stands. Le salon résonne avec d’autant plus
d’intensité pour nous, car à la fin du salon et grâce à l’entraide
mutuelle, c’est un camion de 90 m3 qui est rempli. Le matériel récupéré est essentiel pour soutenir le travail social fait en Roumanie.

     Le salon se déroule parfaitement, un clin d’oeil aux Emmaüs de
Rhône-Alpes, Béziers, Marseille, Angers, qui en plus de l’apport de
matériel pour notre communauté, restent de superbes rencontres.

     Après le salon, nous soufflons quelques jours à Pantin aux côtés de
Madame Anne. Pour beaucoup de membres de notre équipe, c’est leur
première expérience parisienne, une découverte courte mais riche en
monuments. Puis nous reprenons la route pour Iași, où un retour sans
embûche nous attend.
 

 

La saison des Festivals

     Le mois de juin apporte son lot de festivités à Iași. L’occasion pour « Un Coup de Main Emmaüs »
de participer à la vie culturelle de la ville. Un moyen également de
faire connaître les projets et les valeurs portés par Emmaüs Iași auprès
d’un public différent. Et pourquoi pas inciter la population à venir
dépenser leurs sous pour la bonne cause au magasin !!!

     Cette année pour les ateliers présentés lors des deux festivals
nous avons choisi le thème de l’écologie et du zéro déchet. Emmaüs
depuis ses débuts est sensible à la question du développement durable,
l’écologie est devenue une priorité dans les projets d’Emmaüs Europe
depuis l’assemblé général de 2009. Un Coup de Main Emmaüs Iași
s’investit dans cette mouvance en tendant vers une agriculture
biologique et en développant le projet du belvédère (ferme
pédagogique). 

 

Le festival de Șotron
       Comme depuis quelques années, et cette fois encore le weekend du 8 juin, Emmaüs a participé au festival de Şotron, le plus important festival pour enfants de la Roumanie moldave. Ce festival accueille chaque année de nombreuses animations et ateliers proposés par le tissu associatif ainsi que les structures socio-éducatives et culturelles à destination des enfants. Cette année le festival avait lieu dans le jardin du musée « Mihail Sadoveanu ». Pour l’occasion Emmaüs à organiser un concours de photos déguisé sur le thème du film fantastique « Dumbrava minunata » « la merveilleuse Dumbrava ». Les enfants ont eu le loisir de poser devant notre décor dans leurs déguisements de seconde main mais toujours à la pointe du chic.

Notre incroyable décor, entièrement fait-main et 100% fait en tissus recyclés venant du magasin d’Emmaüs.   Nos mannequins du jour, les enfants du festival qui ont pu essayer des costumes et poser devant l’objectif autant de fois qu’ils le voulaient. Les costumes ont été donnés aux enfants qui souhaitent les garder.
 

Le festival Street Delivery

 Ce festival a eu lieu du 14 au 16 juin 2019, rue Gheorghe Lascar, pour sa 7ième édition. Le thème choisi pour cette année « Poezia e în stradă » « La poésie dans la rue ». Le « street art » mouvement contemporain, est l’art qui se développe sous une multitude de formes et avec de nombreuses techniques (graffiti, pochoir, mosaïque). Emmaüs a apporté sa touche personnelle en recyclant des vêtements pour les transformer en œuvre d’art urbaine.Notre guirlande de tissu (arrière-plan), faite en collaboration avec les autres participants du festival, a eu du succès sur le festival. Cela nous a motivé pour enchaîner les créations faites-main en tissu récupéré. 

Ici une autre idée pour recycler vos vieux vêtements : les transformer en coussins colorés. Ces coussins, tressés puis ficelés et zéro déchet, sont une initiative de notre volontaire Uriell.      A droite se trouve des guirlandes de fleurs obtenues à partir de draps découpés ainsi que d’autres guirlandes de tissus.

Le chantier du Belvédère
 

 
   Le gros du chantier a démarré en avril, malgré des intempérie et des
complications administratives qui ont ralenti la progression des
travaux. Les fondations commencent à prendre forme et les plots de béton
ont fini d’être coulées ce mois-ci (ce qui représente pas mal de
boulot, pour une structure de 600 m2). Nous pouvons compter sur notre
équipe de maçons qui s’est aménagée un petit hangar ombragé, idéal pour
les petites pauses sur le chantier. Nous avons également améliorer le
confort général du lieu (installation de commodités, caravane), pour les
équipes sur places mais aussi pour l’accueil de nos futurs volontaires.

Le
mois cireșar est arrivé : c’est le mois durant lequel mûrissent les
cerises… mais pas que ! A Popesti, nous profitons des framboises,
cerises et fraises du jardin et nous pouvons déjà récolter haricots,
concombres et courgettes.

 
   Dans les endroits les plus frais, nous terminons les plantations de
tomates et concombres et les semis de haricots, carottes, panais,
salades, radis et choux.

 
   La menthe, le persil, le basilic et l’aneth, que nous avons en
abondance, sont mis à sécher puis stockés au congélateur pour certains
et dans des boîtes hermétiques pour d’autres, afin de les utiliser plus
tard dans les soupes, les plats ou encore faire de bonnes tisanes
hivernales…

Des nouvelles de Popești

     Le travail ne manque pas à Popeşti ! Au jardin, aux animaux et au magasin s’ajoute le foin ! Sur notre terrain agricole du Belvédère, nous avons en effet quelques hectares de maïs et de luzerne. A plusieurs reprise durant l’été, la luzerne est fauchée, fanée (retournée), andainée (alignée) puis bottelée (mise en bottes). Ce travail est réalisé par l’un de nos voisins. Ensuite, à nous de jouer ! Nous rassemblons et transportons les bottes de luzerne à Popeşti pour nos propres besoins ou alors nous les livrons directement aux clients.

Le portrait du mois
 

     La fondation Un Coup de Main d’Emmaüs Iasi a été inaugurée en 2001, mais l’action sociale en faveur des personnes sans-abri est portée par des personnes engagées depuis 1997.
La plupart d’entre elles, présentes depuis le début de l’aventure, sont
toujours actives au sein de la fondation, qu’elles soient salariées,
membres du conseil d’administration ou bénévoles. Ce mois-ci, nous
rencontrons Iustina, trésorière de la fondation.

 http://emmaus.ro/fr/portrait-du-mois-iustina-tresoriere-de-la-fondation-juin-2019/ 




Info Iași n ° 19 – Mai 2019

Le collectif Roumanie à Satu Mare

 

 

L’avenir semble radieux à Satu Mare – une communauté jeune et jeune, une vie pleine de couleurs et couleurs, avec des arômes de café et des biscuits au citron. La recette est simple:

Prenez la jeune génération d’Emmaüs, président, conseil d’administration et compagnons, enfermez-les-dans-la-maison, laissez-leur à disposition du bon café, des gâteaux faits avec amour par Orlane… et commencez le « brainstorming » sur l’avenir. Pour un succès garanti, il nous faut encore trois modérateurs entraînés à écouter et pas seulement à entendre, et une boîte dans laquelle enfermer hermétiquement toute attitude critique, négativisme et pessimisme… et voilà!

Nous repartons avec les résultats dans nos valises:
  • Sur une fondation de sable vous ne pouvez que construire une tempête

Pour que notre effort soit authentique, il ne faut pas oublier le passé – l’Abbé Pierre, les valeurs fondamentales qui constituent la base du mouvement Emmaüs, notre mission.

  • Ensemble c’est plus simple

Une bonne communication entre nous, un transfert de connaissance, des modèles de bonnes pratiques, de savoir-faire, nous épargnons des efforts inutiles.

  • Ensemble nous sommes plus forts

Comme dans n’importe quelle famille, nous devons prendre soin des uns des autres. Tant que nous nous sentons tous bien, nous sommes une force.

  • Être un acteur actif dans la société

Notre rôle en tant que membre du mouvement est également de façonner, d’éduquer à la société pour qu’elle accepte et qu’elle s’engage. Nous avons également besoin de bonnes relations avec les pouvoirs publics.

  • Aimer cette planète autant qu’elle nous aime

L’amour ne se déclare pas, il se prouve: autant que possible, notre énergie, recycleur, réutiliser la matière première, apprécier son vélo.

  • Économie durable

Trouver des solutions économiques qui garantissent une autonomie financière et des résultats à long terme, « think out of the box » « pensez en sortant des sentiers battus ».

Clôturons tout cela dans une ambiance festive avec de la bonne musique, de délicieux gâteaux et n’oublions surtout pas de chanter «Bon anniversaire» à Gelu, pour la troisième fois cette année.

Au revoir Satu Mare! Un grand merci pour ce bel accueil. Nous partons plus épanouis et plus optimistes. L’avenir est tout de même radieux à Satu Mare!

 
 
 
Les 50 ans de l’adoption du Manifeste Universel Emmaüs, à Berne (Suisse)
 
Mercredi 15 mai, un long périple, nous attend: nous embarquons Alex et Mihaela (compagnons d’Un Coup de Main Emmaüs Iaşi), Manon (volontaire de Satu Mare nous rendre visite), Rémi (nouveau volontairement fraîchement arrivé) et Gelu ( responsable d’Emmaüs Iasi) … Un long périple nous attend car nous nous rendons à Emmaüs Sion en Suisse, où nous attendent plusieurs missions. Nous partons récupérer trois compagnons, Ciprian, Monica et Răzvan, qui terminent tout juste leur trois mois de stage dans la communauté, pour qu’Alex et Mihaela les remplacent. Ensuite, un superbe événement: la célébration du manifeste écrit par l’abbé Pierre il y a 50 ans de cela et l’investissement d’une place en plein centre de Berne en village Emmaüs pour toute une journée.

30 heures de route qui nous font traverser l’Europe et nous voilà dans les Alpes suisses, où la neige croise notre route en ce mois de mai. L’arrivée est remplie d’émotion entre les compagnons de Iași se retrouvant après trois mois et l’équipe de Sion, heureuse d’accueillir l’équipe roumaine pendant quelques jours. C’est pour nous l’occasion de faire la visite guidée d’une communauté fonctionnant très bien et qui fait preuve d’une grande organisation, mais c’est le lendemain, vendredi 17 mai, que nous assistons à la grande journée consacrée à la famille qu’est Emmaüs International.

La place centrale bernoise prend le temps d’une journée l’allure d’un petit village Emmaüs où se retrouvent les six communautés suisses, dont chacune a son stand pour nous faire goûter des spécialités ou tout simplement nous offrir un repas. La journée est rythmée par plusieurs événements: une fresque qu’un artiste local réalise in-situ, des concerts qui ponctuent l’après-midi et une arrivée en cortège au village qui a pris son départ au parlement de Suisse.

Au parlement se tientt un colloque, une discussion ouverte pour connaître et prendre la mesure de l’héritage du manifeste lancé en 1954 par l’abbé Pierre. Ce sont donc plus d’une vingtaine de nationalités qui sont présentes, et la discussion se dessine autour de trois grands thèmes: le commencement, l’après et ce qu’est Emmaüs aujourd’hui.

Discussion très riche qui permet de saisir l’ampleur de ce mouvement international, et notamment deux interventions marquantes, celle d’un pionnier d’Emmaüs et d’un responsable de la communauté au Brésil.

Ils nous rappellent que la solidarité et l’amour sont le fondement d’Emmaüs et qu’aujourd’hui ces îlots communautaires qui existent contre-balancent fortement ce capitalisme et cette individualisme triomphant qui tendent toujours plus à marchandiser l’Humain.

Ce court séjour en Suisse, très riche en partage et en expérience, nous permet également de conforter notre place au sein de ce réseau essentiel de solidarité.

Des nouvelles de Popești

Le mois de mai, appelé populairement «florar» en roumain, est également le mois de naissance à Popesti: un poulet, des canettes et des poussins ont rejoint notre ménagerie.

Le journal du jardinier

Dans
la serre, de grandes caisses en bois nous ont permis de repiquer
tomates, aubergines, poivrons, piments et fleurs. Ces caisses surélevées
nous permettent de travailler debout, ce qui est plus facile. Nous
pouvons également mieux gérer l’humidité car elles sont étanches,  et
ainsi limiter le stress hydrique dû aux fortes chaleurs. Nous avons
également paillé les plantes (c’est-à-dire que nous avons recouvert la
terre d’une couche de paille/foin), ce qui permet de garder l’humidité
dans la terre en limitant l’évaporation.

En
pleine terre, salades, navets, betteraves, radis, fleurs et haricots
ont été semés et verdissent les parcelles et les courgettes et
différentes courges ont été repiquées.

 
 
Sortie Théâtre
Vendredi 3 mai nous sommes allés au théâtre national de Iași, nous étions une vingtaine de personnes à assister à la représentation de “Chiriță în provinție”, une comédie et une critique sociale de la bourgeoisie. Chiriță, bourgeoise de Iași rend visite à sa famille à la campagne pour venir annoncer son départ pour la France…  L’auteur, Vasile Alexandri (1821-1890), considéré comme le fondateur du théâtre roumain, est une personnalité marquante de la Moldavie qui a soutenu l’union de la Valachie et la Moldavie. 
 
L’équipe évolue

Quentin, Lillois, a été volontaire du mois d’octobre 2018 au mois d’avril 2019. Il a participé aux travaux quotidiens d’Emmaüs et avait pris à sa charge la mission informatique et communication.

Claire, de Lille également, était arrivée en janvier et a décidé de ne pas poursuivre la mission au sein de la fondation. Elle est donc partie en mars.

Quentin et Claire ont été remplacés par Rémi et Mathilde, qui viennent respectivement de Bordeaux et Compiègne. Ils sont arrivés avec le printemps, au mois de mai, pour participer et s’impliquer au sein des divers projets de la fondation!

Le portrait du mois

Ce mois-ci, nous avons parlé avec Vincent, adjoint de la communauté de Sion et en charge de la solidarité internationale. Depuis 2014, la communauté Emmaüs de Sion, en Suisse, est partenaire de la fondation un Coup de Main d’Emmaüs Iași. Chaque année, des compagnons de Iasi partent faire un stage à Sion, où ils découvrent une langue, une culture, d’autres façons de faire… Nous recevons également des camions de donation de la part de Sion.

http://emmaus.ro/fr/portrait-du-mois-vincent-responsable-adjoint-a-emmaus-sion-mai-2019/




Ces gens-là chantent Brel et Brassens

Bonjour à tous,

Vous voulez passer un agréable moment en famille ou entre amis un dimanche après-midi, tout en soutenant une ASBL sympa ?
Alors nous vous donnons rendez-vous le dimanche 19 mai à 15H00 pour un super concert en hommage à Brel et Brassens, par le groupe « Ces gens-là ». Le concert sera donné au profit de l’ASBL Mergem, qui vient en aide à des jeunes en difficultés en Roumanie.

Salle LUMEN – Chaussée de Boondael 32 – 1050 IXELLES (près de la Place Flagey)
En prévente: 15 EUROS et par groupe de 5 places => 60 EUROS
(SUR PLACE 18 EUROS)
RESERVATION: MERGEMSPERANZA@GMAIL.COM ou 0474/485253(APRES 18H)
A VERSER SUR LE COMPTE BE48 4353 0294 5127 – SWIFT/BIC: KREDBEBB   (EN COMMUNICATION: CONCERT BB, VOTRE NOM, NOMBRE DE PLACES)
A la réception du paiement, choix entre recevoir les places par e-mail ou les retirer à l’entrée



« Madeleine, l’Auvergnat, Marieke, la brave Margot, les vieux amants,
Jojo… Parce que ces chansons nous ont fait rire et pleurer, parce
qu’elles disent simplement ce qui fait notre vie, ce duo a eu l’audace
de les ressusciter sur scène.

Avec Laurent à la voix et à la guitare, on est au théâtre autant
qu’au concert. Comme il dit, « il suffit » de laisser la chanson agir à
travers lui. Les mots parlent d’eux-mêmes. Baigné de chanson française
depuis sa tendre enfance, il nous fait vivre ce
que le Grand Jacques nous a légué.
Au piano, l’autre Laurent, c’est 30 années consacrées à la musique. Du
cursus académique, il hérite la précision et la virtuosité. Les arpèges
volent avec légèreté et nous éblouissent. Fermez les yeux, laissez-vous
porter.
15 années à sillonner les scènes de Belgique et 20 ans de musique
commune, voilà peut-être ce qui explique l’aisance et la complicité
qu’ils partagent entre eux et avec un public conquis par l’amitié autant
que par la musique. On se retrouve à fredonner, à
rire ou à pleurer, à taper du pied ou des mains… et la magie de la
musique opère ».

Ces Gens-là vous donnent rendez-vous sur leur site : www.facebook.com/coverbrelbrassens/




Recolte de couvertures

Mergem recherche des couvertures pour les sans abris de Iasi en Roumanie.

Nous soutenons Emmaus Iasi qui recueille des jeunes sans abris dans leur communauté. Comme chaque année, et spécialement depuis le retour du froid, une assistante sociale aidée par les jeunes d’Emmaus participent à la maraude à six endroits de Iasi. Du thé chaud, des tartines, des vêtements chauds sont distribués mais il manque de façon criante de couvertures …

Une voiture part ce dimanche 2 décembre pour livrer vos couvertures à Cologne et de là elles sont transférées dans un camion qui va à Iasi.

Vous pouvez les déposer chez Anne De Graeuwe-Hachez : 30 rue Jean Gérard Eggericx 30 à 1150 Woluwe st Pierre 0485 64 44 57

Horaire: le dimanche 25 novembre le matin de 9h30 à 13h30. Du lundi 26 au vendredi 30 de 8h30 à 9h30 de 12 à 13h30 et après 17H. Le samedi 1er décembre sur rendez-vous.

Déjà un grand MERCI

Anne Hachez – Présidente de Mergem




Info Iași n°12 – Octobre 2018

„Nu este pădure fără uscături.”
« Il n’y a pas de forêt sans broussailles. »
Rencontres Emmaüs, partie 1
Le Conseil régional d’Emmaüs Europe à Turin
Du 18 au 20 octobre, Gelu, co-responsable à Iași et Délégué national pour Emmaüs en Roumanie, a participé au Conseil régional d’Emmaüs Europe, à Turin en Italie ! Le Conseil régional réunit les élus et salariés d’Emmaüs Europe et International afin de parler des actualités politiques et sociales en Europe, ainsi que des actualités liées au plaidoyer pour les combats menés par le Mouvement Emmaüs. Les participants ont travaillé sur des thèmes tels que la sensibilisation au développement durable dans les groupes Emmaüs, l’économie circulaire, la lutte contre les causes de la misère et l’interpellation politique en Europe, qui se concentre par exemple sur les politiques migratoires actuelles.
Rencontres Emmaüs, partie 2
Le Collectif Roumanie à Cambridge
Du 22 au 24 octobre, Gelu, co-responsable à Iași, Dana, assistante sociale, ainsi que Maureen et Mélodie, volontaires en service civique, ont participé au Collectif Roumanie, une réunion régionale bi-annuelle qui se tenait cette fois-ci à Cambridge, en Angleterre. Le Collectif Roumanie est l’occasion de se retrouver et d’échanger entre divers acteurs d’Emmaüs : les communautés Emmaüs de Roumanie (Iași, Satu Mare et Târgu Jiu), les membres et salariés d’Emmaüs Europe et d’Emmaüs International, ainsi que les communautés amies de France, Suisse, Finlande et Angleterre. Le but de cette réunion est de parler ensemble des actualités sociales et politiques en Roumanie, au niveau d’Emmaüs mais aussi au niveau national et européen. Nous échangeons également sur les projets de chaque communauté et sur les projets communs. En bref, c’est une réunion intense d’où nous sommes repartis en ayant fait le plein de motivation et d’idées !
Nos amis d’Emmaüs Cambridge ont eu la gentillesse d’organiser ce Collectif dans leur ville, où les participants ont pu visiter leur communauté. Ils ont également été accueillis dans la communauté Village Carlton, à Bedford, près de Londres. Les deux communautés sont magnifiques et les invités ont été très bien accueillis ! Un grand merci à tous pour votre implication !
En aventuriers aguerris, nos quatre représentants ont visité Londres de nuit après le Collectif, en attendant leur avion qui ne décollait que le lendemain matin. Une expérience inédite qu’ils ne sont pas près d’oublier !
L’équipe évolue
L’équipe évolue ou plutôt, elle s’enrichit ! Nous fêtons d’abord la promotion de Leïla, qui a terminé son contrat de service civique, et devient co-responsable à Popești ! Nous accueillons également avec joie une nouvelle psychologue, Simona, qui a déjà fait ses preuves en organisant des activités ludiques de développement personnel, chaque lundi, avec les compagnons. Elles ont rencontré un franc succès.
Une nouvelle assistante sociale vient s’ajouter à notre équipe Loredana, qui a repris le programme « Prânzul de Noapte » (Repas de Nuit) dont nous parlerons dans la rubrique suivante.
Enfin, nous accueillons un nouveau volontaire qui remplace Leïla à ce poste : Quentin restera un an parmi nous. Après deux générations d’équipes de volontaires exclusivement féminines, place à la mixité !
Bienvenue à tous !
Et merci à Mélodie, volontaire sur le départ après un an de service civique ; pour lire son témoignage, direction le Portrait du mois !

Prânzul de Noapte

Notre programme de maraudes « Prânzul de Noapte » (Repas de Nuit) a repris ce mois-ci ! Chaque jour, du lundi au vendredi, l’équipe mobile constituée de trois personnes (Loredana, assistante sociale, un compagnon et un volontaire) se rend dans six quartiers de Iași pour distribuer du thé et des sandwichs aux personnes et familles sans-abri, ainsi que des vêtements, des chaussures et des couvertures. L’équipe parle avec les personnes qu’elle aide, leur demande de leurs nouvelles, de quoi elles ont besoin, et Loredana leur apporte un soutien administratif également. Un grand merci à nos partenaires, l’association Mergem de Belgique, et l’association Chance – Because we can help! de Suisse, qui financent ce programme !

Le 10 octobre, c’était la Journée mondiale des personnes sans-abri : une bien triste journée qui donne tout de même l’occasion de réfléchir à des problématiques anciennes et actuelles à la fois comme le mal-logement, la pauvreté et la considération que nous donnons aux personnes vulnérables – car oui, avant d’être des « sans-abri », ce sont des personnes ! Oubliées, souvent cachées, dont la réalité quotidienne est encore enfouie sous une tonne de préjugés. Pour lutter contre cette tendance, nous avons cherché les chiffres – peu nombreux – qui existent à propos du sans-abrisme à Iași et en Roumanie et nous les avons publiés sur notre page Facebook. L’équipe mobile a réalisé une maraude un peu spéciale en distribuant de la soupe.

Rencontres avec les étudiants de Iași
Depuis le début du mois, nous allons à la rencontre des – nombreux – étudiants de Iași pour leur présenter la Fondation Emmaüs, encore trop peu connue au niveau local. L’idée est de présenter les origines d’Emmaüs, notre action à Iași et nos projets, ainsi que les possibilités pour les étudiants de s’impliquer en tant que bénévoles. Par exemple, ils peuvent nous aider pour des missions ponctuelles, comme réorganiser le magasin, ou donner des cours aux compagnons qui en expriment le besoin. Et, bien sûr, nous les invitons à venir visiter notre magasin !
La ville de Iași étant très étudiante, nous comptons sur ce public jeune et dynamique pour développer un réseau de bénévoles et dynamiser les projets sociaux dans la ville. Car il n’appartient pas qu’à Emmaüs de défendre les plus vulnérables, mais à tous !
Nous avons été reçus dans les universités Alexandru Ioan Cuza et Gheorghe Asachi, dans les facultés de langues, de littérature, et de mécanique avec beaucoup de bienveillance et d’intérêt. Nous remercions tous les professeurs pour leur collaboration et les élèves pour leur attention !
On nous rend visite
Ce mois-ci, Anne-Lise, bénévole suisse qui développe l’atelier de tissage à Popești, est de retour parmi nous ! Bienvenue !
Nous avons également eu le plaisir de recevoir la visite d’Isabelle, responsable de la communauté de Berne en Suisse, et de sa fille Emmanuelle. Deux de nos compagnes ont passé trois mois de stage dans la communauté de Berne, et elles ont vivement apprécié cette expérience. Isabelle et Emmanuelle sont restées une semaine avec nous : elles nous ont donné un coup de main lors des maraudes notamment, puis ont assisté avec nous à la clôture des festivités pour la Sainte Parascheva, une fête religieuse orthodoxe de plusieurs jours, qui a rassemblé des milliers de pèlerins à Iași. Merci de votre visite et à bientôt !
Nouvelles de Popești
Le journal du jardinier
L’hiver arrive ! Les poireaux et navets restent à l’abris dans la serre tandis que les nains de jardin profitent des derniers rayons de chaleur.



Info Iași n°11 – Septembre 2018

Info Iași n°11 – Septembre 2018

„Lucrul, odată început, e pe jumătate făcut.”
« Une fois commencé, le travail est fait à moitié. »

Vive les vacances !
Du mercredi 5 au dimanche 9 septembre, l’équipe d’Emmaüs Iași a organisé des vacances avec les compagnons !
Nous sommes partis à Piatra Neamț, jolie ville à deux heures de Iași, dans la montagne… Mais avant d’arriver, nous avons eu une panne de voiture en milieu de parcours ! Notre co-responsable, Florin, s’est acharné pendant une heure pour essayer de réparer la panne… Sans succès. C’est donc finalement Gelu, co-responsable et Leïla, volontaire qui sont venus nous porter secours depuis Iași, pour ramener la voiture défectueuse en ville et permettre aux personnes restées sans véhicule de rejoindre le camping !
Au programme de ces vacances : promenades dans la ville, délicieux barbecues cuisinés par Florin, soirées dansantes sur fond de musique traditionnelle, traversée de la ville en téléphérique – certains ont découvert qu’ils avaient le vertige ! – et, le dernier jour, visite de Cheile Bicazului (la Clef de Bicaz), une route particulièrement étroite entre les montagnes, et du Lacul Roșu (le Lac Rouge), lac légendaire et magnifique. Pour finir ces vacances en beauté, nous avons été manger un repas traditionnel au restaurant Hanu Ancuței. C’est ce qu’on appelle des vacances réussies !
On nous rend visite
Jean-Louis, co-responsable de la communauté Emmaüs Sion en Suisse, et Blaise, compagnon au sein de cette communauté, nous ont rejoints lors des vacances et ont ensuite passé quelques jours à Iași ! La communauté de Sion nous envoie régulièrement des camions de donation. De plus, tous les trois mois, deux de nos compagnons partent faire un stage dans la communauté de Sion, d’où ils reviennent toujours ravis. Ioana, qui a travaillé à Sion cette année, était très heureuse de revoir Jean-Louis et Blaise ! C’était un plaisir de passer ces quelques jours avec vous !
Mardi 4 septembre, nous avons reçu la visite de membres de l’équipe Caritas Vienne, qui viennent en aide aux personnes sans-papiers d’origine roumaine se trouvant en Autriche et désirant retourner en Roumanie. Cet échange d’expérience était très intéressant. Merci pour votre visite !
Le Forum Mondial des Alternatives
Du 17 au 20 septembre, Gelu et Dana, l’assistante sociale de la Fondation, étaient à Genève en Suisse, pour un événement historique du Mouvement Emmaüs : le premier Forum Mondial des Alternatives portées avec les plus exclus ! Cet événement rassemblait des groupes Emmaüs d’Afrique, d’Asie, d’Amérique Latine et d’Europe mais aussi leurs partenaires, avec pour objectif de faire entendre la voix des plus exclus et d’échanger sur la lutte contre les causes de la pauvreté. Gelu et Dana ont participé avec Elena, assistante sociale qui a pour projet de créer une communauté Emmaüs à Bucarest, et Andreea, vice-présidente de l’association Mai Bine à Iași dont nous sommes partenaires. Le personnel du restaurant În Cuib, qui fait partie de cette association, cuisine bénévolement la soupe que nous distribuons pendant nos maraudes en hiver.
Le programme de ces quatre jours était chargé : conférences, ateliers sur des thèmes divers allant de la lutte contre les préjugés pesant sur les personnes victimes d’exclusion à une réflexion autour de la réinsertion des anciens détenus dans la société, spectacles… L’événement s’est terminé par une grande marche de clôture.
Merci à Emmaüs International pour ce formidable moment d’échange et de partage, et à nos partenaires pour leur participation !
Sus aux déchets !
Samedi 15 septembre, nos volontaires Leïla, Maureen, Mélodie ainsi que Ioana, compagne à Iași, ont participé au World CleanUp Day (Journée Mondiale du Nettoyage) ! Le but de cette journée est de réunir, dans le monde entier, le plus grand nombre de personnes possible dans un maximum de villes pour nettoyer les déchets qui s’accumulent dans la nature. Nous étions très fières de participer à cette action primordiale, et aussi atterrées… Car la quantité – et la diversité… – de déchets jetés en plein air est inquiétante.
Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur ce mouvement citoyen et, qui sait, participer l’année prochaine au World CleanUp Day près de chez vous, vous pouvez vous rendre sur ce site Internet.
Nouvelles de Popești
Le journal du jardinier
Dans la serre, compagnons et volontaires ont semé du persil, de l’aneth, des navets, des poireaux, des salades et des radis.  Puis ils ont récolté les derniers légumes : les tomates et les aubergines. Les choux resteront en terre un peu plus longtemps : ils vont encore grandir et, coriaces, ne craignent pas le froid !
Nous avons aussi fait l’acquisition d’un troupeau de chèvres ! Nous avons donc une trentaine de nouvelles pensionnaires… grâce auxquelles nous pouvons faire du fromage !
Sur le terrain du Belvédère, les compagnons ont récolté les haricots secs et les pastèques.
Le Festival de Musique Byzantine à Iași
Du 26 au 30 septembre, la ville de Iași accueillait la seconde édition du Festival de Musique Byzantine ! Compagnons et volontaires ont eu le plaisir d’assister à trois magnifiques concerts : un concert de musique religieuse occidentale donné par l’ensemble « Organum » venu de France, un concert de musique religieuse slave interprété par l’ensemble russe « Sirin », et enfin, un concert donné dans la Cathédrale Métropolitaine de Iași, par deux groupes : les « Maîtres de l’art psaltique » venus de Grèce, et la chorale académique « Byzantion », de Roumanie.
Pour vous donner un aperçu, voici un extrait du concert interprété par l’ensemble « Sirin ».



Info Iași n°10 – Août 2018

„Nu sta, că-ți stă norocul.”
« Ne reste pas comme si la chance t’attendait. »
Pour des raisons administratives, l’ouverture du chantier du Belvédère a été repoussée… mais voici à quoi le bâtiment ressemblera !
Dix, déjà !
Cela fait dix mois que l’Info Iași, nouvelle édition existe ! Nous espérons que cette lettre du mois vous plaît toujours. Si vous avez des commentaires ou des suggestions à faire à la rédaction, vous pouvez nous écrire ici : emmausiasi.ro@gmail.com.
Pour retrouver les Info Iași précédentes, rendez-vous sur notre site Internet !
Merci de votre fidélité !
Le retour des maraîchers 
Pendant tout le mois de juillet, notre volontaire Leïla et Sorin, compagnon à Popești, ont vécu et travaillé en Suisse romande, au sein de la ferme Gfeller Bio, partenaire de la fondation. Cette ferme compte une équipe d’une vingtaine de personnes, de neuf nationalités différentes : une diversité qui permet de belles rencontres ! Des légumes y sont cultivés selon les principes de l’agriculture biologique, sur six hectares de plein champs ainsi que des serres.
Leïla et Sorin ont semé, planté, taillé, désherbé, récolté et préparé des légumes. Ils ont aussi participé à un marché. Il va sans dire qu’ils ont bien bronzé et bien travaillé !  Sorin avait déjà vécu cette riche expérience l’année dernière aux côtés de Clara, notre ancienne volontaire chargée du projet agro-écologique. Cette fois encore, il était ravi !
Outre l’expérience personnelle qu’il apporte au compagnon et à la volontaire, ce séjour nous permet d’améliorer nos pratiques maraîchères dans notre ferme à Popești. Un grand merci à Urs, le responsable de la ferme Gfeller Bio, et à toute l’équipe pour son accueil ! Et bien sûr, merci également à Jean-Marc, responsable d’Emmaüs Fribourg, qui nous a offert cette opportunité !
Nouvelles de Popești
Le journal du jardinier
Ce mois-ci, pas de repos pour Maureen et Leïla ! Nos volontaires ont taillé les plants de courgettes – où Maureen a trouvé un serpent ! -, les fleurs d’aubergines et les fleurs de poivrons, ainsi que les plants de fraises. Elles ont récolté des tomates, des carottes, des aubergines – de belle taille ! -, des courgettes, des prunes, des pommes, des coings et des poivrons.
Maureen a également préparé une compote de coings et de pommes. Elle nous a étonnés – et régalés ! – en concoctant un gâteau au chocolat… et à la courgette (la recette ici) ! Elle a aussi cuisiné une omelette de courgettes, un cake aux courgettes, une soupe de courgettes, un caviar de courgettes : vous l’aurez peut-être remarqué depuis le mois dernier, Maureen fait preuve de beaucoup de créativité aux fourneaux… et adore cuisiner la courgette !
Focus sur nos bénévoles internationaux
Ce mois-ci a été riche en belles rencontres ! Même si le chantier du Belvédère a été repoussé pour des raisons administratives, les bénévoles, eux, sont bien arrivés et nous avons été ravis de les accueillir. Que ce soit à Iași, à la ferme de Popești ou dans le jardin de notre maison à Sârca, le travail ne manquait pas.
Nous avons d’abord compté sur l’aide de Margot, Perrine et Emma, trois Scouts françaises qui sont restées parmi nous pendant un peu plus de trois semaines. Si vous voulez connaître leur témoignage sur cette expérience, rendez-vous dans la rubrique du portrait du mois !
Nous avons également reçu trois bénévoles tout droit venus de Turquie : Alim, Can et Berke ont travaillé avec nous pendant dix jours, à Iași et à la campagne, à Sârca et à Popești. La Roumanie et la Turquie ayant des traits culturels en commun, cette rencontre a été enrichissante pour tout le monde.
A tous nos bénévoles : un grand merci !
Buna ziua Satu Mare !
Ioana, Nicu et notre volontaire Mélodie sont allés rendre visite à la communauté Emmaüs de Satu Mare, près de la frontière hongroise. Pendant une semaine, ils ont participé à la vie de la communauté (où ils ont reçu un accueil chaleureux et attentionné !) et au travail dans le magasin. Mais ils ont aussi profité de moments de détente à la Gradina de vara Emmaüs (le Jardin d’été Emmaüs), qui sert sans aucun doute les meilleures frites et les meilleures limonades de la ville !
Merci pour votre gentillesse, à Iași la porte vous sera toujours ouverte !
La revedere Alex !

Alex, compagnon originaire de la communauté de Sion en Suisse, nous quitte après trois mois parmi nous. Il nous a aidés au magasin de Iași mais aussi lors de travaux dans la maison Horia (la maison de la communauté à Iași) en centre-ville, ainsi que dans notre ferme à Popești. Un immense merci pour ton aide et ta générosité ! Nous te souhaitons un excellent retour !

Silence, ça tourne !

Le club cinéphile de Iași propose des projections de films gratuites tous les mercredis !
Mercredi 15 août, nous avons été voir le magnifique film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » avec quelques compagnons ! Pour rêver un peu, voici un morceau de la bande originale.

Nous recrutons !
Le départ de nos volontaires en service civique, Leïla et Mélodie, approche à grands pas… Nous devons donc choisir leurs successeurs !
Si vous souhaitez candidater pour travailler avec nous, merci de lire attentivement nos deux offres :
– Accompagnement de projets sociaux au sein d’une communauté Emmaüs en Roumanie
– Accompagnement d’un projet agro-écologique et social au sein d’une communauté Emmaüs en Roumanie
– Ainsi que les conditions d’engagement au service civique.

La période de recrutement est ouverte jusqu’au 21 septembre. N’hésitez pas à partager ces deux offres autour de vous !

Le portrait du mois

Margot, Emma et Perrine font partie de l’association Scouts et Guides de France. Dans le cadre de notre chantier international, elles sont venues vivre et travailler avec nous pendant trois semaines. Elles ont eu la gentillesse de nous raconter leur parcours et leur expérience en Roumanie !