1

Info Iași n°30 – Avril 2020


“L’homme d’aujourd’hui est colossal par l’énormité des responsabilités qui pèsent sur lui, et minuscule devant l’immensité des taches qui de toute part l’appellent.”Abbé Pierre, Testament
 
Ce mois-ciUn petit point sur notre situation…Un grand merci aux donateurs pour votre soutien en cette période d’état d’urgence !A vos aiguilles !Confinement mode d’emploiDes nouvelles de PopeștiDes nouvelles du Belvédère
 

Un petit point sur notre situation…

Durant la première quinzaine d’avril, nous avons pu ouvrir notre magasin avec une équipe réduite tout en prenant les précautions nécessaires (peu de clients et de salariés en même temps, masques, désinfection plusieurs fois par jour, vente en ligne au maximum). Cela nous a ainsi permis de garantir une certaine entrée d’argent. Dans le même temps, nous avons modifié notre activité de maraude : nous n’allons plus dans la rue, mais nous assurons un repas par jour aux 80 personnes sans-abri en confinement au Centre d’Urgence ouvert dans le bâtiment des bains publics de la ville, et nous fournissons également vêtements, chaussures, lingerie et produits d’hygiène. Nous soutenons également des familles de Iași ou de Popești avec des donations alimentaires régulières, et nous hébergeons une famille de quatre enfants dans notre maison de Sârca.      Nous avons vu se développer une grande solidarité, grâce à des partenariats que nous avions déjà et qui se sont intensifiés (étudiants, banque d’aliments de Roman, restaurants partenaires), mais également par la création de nouveaux partenariats, toujours concernant des dons de nourriture ou de produits d’hygiène. Ces donations nous permettent de soutenir d’autres associations de Iași, en partageant avec elles les donations alimentaires que nous recevons.     Cette solidarité locale, cumulée aux recettes du magasin, nous permet d’avoir une meilleure situation financière que celle à laquelle nous nous attendions. Nous avons ainsi pu tenir les mois de mars et d’avril avec nos réserves, mais nous ne savons pas combien de temps cela pourra encore durer. Nous comptons toujours sur la solidarité locale et les dons de particuliers, qui nous permettent de continuer. Merci à eux !     A partir du 11 avril, les centres de Iași et de Popești, comme tous les centres résidentiels du pays, ont été mis en confinement préventif, et ce jusqu’à la fin de l’état d’urgence prévu le 15 mai. Les compagnons n’ont donc plus la possibilité de sortir de la communauté. Un responsable est en confinement avec eux dans chacun des centres, pour une durée de deux semaines, avec un roulement. Les courses sont assurées par les salariés restés à l’extérieur. Ils ouvrent également le magasin et continuent d’assurer les besoins du Centre d’Urgence, le lien avec les partenaires, l’administratif, etc. Nous avons la chance de pouvoir compter sur d’anciens compagnons actuellement en chômage partiel, qui nous aident au magasin.    L’activité du Belvédère est peu impactée, et les cultures se mettent en place progressivement (grandes cultures – maïs, luzerne, tournesol – , légumes de plein champs – oignons, pommes de terre, salades, carottes). Le chantier de la structure continue également, en équipe réduite.   A partir du 15 mai, nous pourrons reprendre notre travail, ce que nous attendons avec impatience, notamment les compagnons ! Nous modifierons toutefois les équipes : un minimum de personnes au magasin, pour limiter les risques, et plus de personnes sur la partie rurale, plantations et chantier Belvédère.

Un grand merci aux donateurs pour votre soutien en cette période d’état d’urgence !

 Durant la période mars-avril, de manière spontanée ou suite à notre appel à solidarité, nous avons reçu de nombreux dons ! Plus de 4500 € ont ainsi été versé sur notre compte PayPal ou notre compte bancaire.

     Les étudiants de Iași se sont également mobilisés pour nous apporter denrées non périssables et produits d’hygiène pour les personnes sans-abri.

    Le CRIES (Centre de Ressources pour des Initiatives Etiques et Solidaires), en lien avec l’association Mai Bine, nous a fait don de gâteaux, chocolat , thé et café issus de l’agriculture biologique.

 La Banque d’Aliments de Roman, Métro Cash & Carry Romania et PanifCom nous fournissent très régulièrement des produits alimentaires, qui bénéficient tant à la communauté qu’aux personnes sans-abri en confinement, aux familles qui nous soutenons et à d’autres associations de Iași.

Nous avons également reçu des dons de légumes et poissons de producteurs locaux.

La SC Sophia nous a également fait don de 15 kg de tissu et de patrons de masques, qui nous ont permis de réaliser nos propres masques.

Merci également à tous ceux qui nous envoient des messages de soutien et des petits colis ! 
A vos aiguilles !

      Au début du mois, grâce aux 17 kg de tissu et aux patrons de masques gracieusement donnés par la société Sophia, toute l’équipe, compagnons comme salariés, ont pu s’atteler à la confection de masques. Au départ prévu à grande échelle, pour la communauté, les personnes sans-abri et pourquoi pas la vente, l’atelier s’est finalement restreint à couvrir les besoins d’Emmaüs, suite à la capitulation des cinq machines à coudre réquisitionnées pour cette grande opération. Au final, c’est à la main que la plupart des masques ont été faits : une diversité de motifs, de modèles et de taille en a résulté. En voici quelques-uns…
Confinement mode d’emploi

      Si l’on ne peut plus aller chez le coiffeur pour cause de confinement, alors c’est le coiffeur qui viendra à nous ! Petrică, le frère de Gelu, a ainsi passé un après-midi à tondre, couper, coiffer les compagnons. Petit moment très sympathique qui casse la routine. A quand la manucure ?
Des nouvelles de Popești

     A Popești, comme à Iași, les compagnons sont confinés. C’est l’occasion d’effectuer des réparations et des rénovations, ainsi que des petits travaux comme l’aménagement d’un bureau dans la mansarde.

       Côté animaux, nous n’avons plus de troupeau de chèvres comme c’était le cas l’année dernière, mais seulement quelques chèvres… nous avons donc la joie de voir naître les premiers chevreaux. Nos cinq petits cochons ont eux bien grandi, et comme tous les ans c’est aussi la saison des poussins et des canetons…

Des nouvelles du Belvédère
      Le travail au Belvédère continue, quoiqu’un peu ralenti à cause du manque d’effectifs, entre montage de la structure métallique et travaux agricoles. Maïs et tournesol ont été semés sur cinq hectares et deux hectares sont dédiés au maraîchage (pommes de terre, carottes, oignons, salade…). Le reste est en luzerne.

Copyright © 2020 Emmaus, All rights reserved.