1

Aide d’Emmaus Iasi pour les Ukrainiens

Nos amis roumains (Emmaus Iasi) en qui nous avons confiance, s’organisent pour aider les Ukrainiens alors qu’eux-mêmes sont dans le dénuement.

Ils nous suggèrent de donner si possible les choses suivantes :

  • principalement de l’argent pour acheter le nécessaire sur place. Comme cela ils répondent directement aux besoins urgents sans frais de transport et avec disponibilité immédiate.

Nous espérons ainsi leur envoyer au moins 1000 €. Mergem aide des personnes actives sur le terrain. Iasi est à 160 km de la frontière ukrainienne et accueille déjà 7000 Ukrainiens.

Voici le compte de Mergem : BE48 4353 0294 5127

  • produits d’hygiène, gels et masques.
  • Chaussures jusqu’à la pointure 44 et chaussettes. Mergem a déjà envoyé 70 paires la semaine passée. 

Un camion d’Emmaüs avec vos dons partira de Lille le vendredi 11 mars.

Colis à déposer chez De Graeuwe au 30 rue Jean Gérard Eggericx à 1150 Woluwe-St-Pierre          

                           Le mardi soir de 17h à 21h

                           Le mercredi soir de 17h à 21h

                           Le jeudi matin de 9h à 11h 

Déjà un grand merci

Mergem asbl

Anne De Graeuwe

Tel 02 770 28 03 

GSM 0485 64 44 57




Info Iași n°42 Avril 2021

On ne doit pas se proposer des buts à atteindre mais une cause à servir.
Abbé Pierre, la force des infiniment petits.

Ce mois ci :

– Petit point sur notre situation
– Emmaüs en Europe
– Notre action dans la rue
– Des nouvelles de Popești et du Belvédère
– Au revoir et merci, David

Petit point sur notre situation

Le nombre de cas de contamination diminue à Iași, mais les restrictions restent présentes, et nous continuons à respecter tous les gestes barrières, tant au magasin qu’en livraison ou à la communauté. L’équipe salariée et les compagnons se vaccinent progressivement, et nous nous réjouissons tous du beau temps, qui réduit le stress lié à la crise sanitaire et nous aide un peu à oublier la situation. Nous avons tout de même hâte que tout cela s’améliore pour pouvoir être plus libres dans nos déplacements et accueillir nos ami.es de France, de Belgique, de Suisse et d’ailleurs !
En parlant de la Suisse, Alex et Ioana, nos deux compagnons partis en avril pour un échange de trois mois à la communauté Emmaüs de Sion, dans le canton du Valais, sont toujours aussi enchantés de leur expérience. Ils préparent activement le matériel qui sera ensuite envoyé à Iași par camion, à raison d’un transport par mois. Cette solidarité qui dure depuis 2014 est primordiale pour nous, autant pour la marchandise qui approvisionne le magasin que pour l’expérience que vivent les compagnons. Depuis le début de l’année 2021, quatre d’entre eux ont déjà pu partir en échange. Un immense merci à toute l’équipe de Sion pour son soutien toujours présent !

Emmaüs en Europe

Nous relayons ici la lettre d’information d’Emmaüs Europe, qui présente l’actualité du mouvement à l’échelle européenne (Emmaüs en Europe), relaie des informations internationales et met également en lumière un “pays Emmaüs” chaque mois… Ce mois-ci, l’Ukraine est à l’honneur. Vous pourrez notamment retrouver dans cette édition un rapport sur le mal logement en Europe, publié par la Fondation Abbé Pierre et FEANTSA, ainsi qu’une initiative citoyenne européenne « Pas de profit sur la pandémie« .

Notre action dans la rue

Les maraudes quotidiennes ont continué en avril, toujours avec distribution de nourriture, vêtements et aide administrative. Le centre d’urgence des bains publics mis à disposition par la mairie et géré par le Service Volontaire d’Ambulance, qui accueillait jusqu’à une cinquantaine de bénéficiaires chaque jour, a fermé ses portes le 12 avril, en raison de la météo devenue plus clémente. Nous nous attendions alors à un nombre plus important de bénéficiaires dans la rue, mais cela n’a pas été le cas : le beau temps est signe de la reprise des travaux agricoles et de construction, et il est plus simple pour les personnes sans-abri de trouver du travail à la journée, ce qui les conduit parfois hors de la ville de Iași. Nous avons donc continué nos tournées avec une trentaine de bénéficiaires chaque jour seulement.

Au revoir et merci, David

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de David Warichet, membre fondateur de l’association belge Mergem ASBL, qui s’investit dans de nombreux projets en Roumanie auprès des plus démunis, et qui nous soutient notamment sur notre programme de maraude et notre verger du Belvédère. Qui de mieux placé que ses amis les plus proches pour lui rendre hommage et lui témoigner toute notre gratitude ? Nous laissons la parole à Veronica,  Anne et Pascal.



Info Iași n°41 Mars 2021

Ce mois-ci :

  • Quelques nouvelles de Iași et d’ailleurs ! 
  • Nouvelles de Satu Mare : le temps met tout en lumière ! 
  • Notre action dans la rue
  • Bilan du Fond d’Urgence COVID19 d’Emmaüs International 
  • Portrait du mois

Quelques nouvelles de Iași et d’ailleurs !

Une nouvelle réjouissante en ce printemps encore froid bien que ensoleillé :
Ioana et Alex se sont fiancés ! 

Nos deux compagnons se connaissent depuis 3 ans, et comme dit Ioana, “c’est avec Botic que tout a commencé !” Botic, qui était le chien de la communauté à ce moment-là et qu’il fallait promener ! De promenades en discussions, Alex et Ioana se sont rapprochés, et Alex nous explique que “en discutant, nous avons découvert que nous avions beaucoup de choses en commun, et nous avons commencé à faire plus de choses ensemble, et doucement doucement…” “nous sommes tombés amoureux”, complète Ioana.
“Nous avons discuté sérieusement de nos projets de vie à long terme, et nous avons réalisé que nous voulions la même chose, continue Alex, j’ai dit – Ioana, crois-tu que nous sommes faits pour une vie ensemble ? – Elle a dit OUI !”
Et c’est ainsi qu’ils ont décidé il y a quelques semaines de se marier ! Une belle demande en mariage qui a ému tout le monde (que vous pouvez retrouver ici), et une cérémonie et une fête prévues pour l’été 2022. Entre temps, nos deux fiancés partiront pour un séjour de 3 mois à la communauté d’Emmaüs Sion en Suisse, afin de passer du temps à deux et de mettre de l’argent de côté pour leurs projets futurs.

Nous avons également le plaisir de vous annoncer la naissance d’Un Coup de Main d’Emmaüs Bucarest ! Le conseil d’administration est actuellement en lien avec la Direction de l’Assistance Sociale de Bucarest, et est dans l’attente de l’approbation du Conseil local pour disposer d’un bâtiment situé dans le secteur 4, près du centre. L’obtention de ce bâtiment permettrait de commencer une activité économique ou des ateliers, ainsi que de développer une action sociale. L’équipe est également en lien avec l’Ambassade de France, qui peut être un réel soutien pour ce projet. Nous souhaitons bon courage à Elena, présidente et co-fondatrice d’Un Coup de Main d’Emmaüs Bucarest, et vous tiendrons au courant des avancées du projet !

Du côté de Iași, nous avons été conviés, ainsi qu’une quinzaine d’autres associations oeuvrant auprès des personnes sans-abri et en situation précaire, à participer à une réunion avec les conseillers locaux de la municipalité de Iași, élus en septembre 2020. Cette nouvelle équipe semble prête à s’investir auprès des associations et à soutenir leurs actions sociales. La réunion a permis à chacun de présenter sa situation et ses attentes, et des solutions concrètes ont été évoquées. Nous espérons que cela donnera suite à une réelle coopération avec la mairie !

Nouvelles de Satu Mare : le temps met tout en lumière ! 

En 2019, la communauté Emmaüs de Satu Mare a fait l’acquisition d’un dépôt, puis, en 2020, du bâtiment adjacent. Celui-ci nous permet de disposer d’un lieu conséquent, afin d’avoir un espace de stockage organisé ainsi qu’un magasin de meubles spacieux et adapté à la vente de mobilier. Malheureusement un petit grain de sable assombrissait notre réjouissance d’avoir ce nouvel espace, “L’accès à l’électricité”. Après un an et demi de procédures, entretiens, rendez-vous, nous avons enfin été raccordés au réseau électrique !

Nos conditions de travail sur place ont donc radicalement évolué, et nous allons donc enfin pouvoir exploiter l’ensemble du potentiel qui nous est offert.
 

Notre action dans la rue

 Ce mois-ci, nous comptabilisons 26 jours de maraude, 1 238 repas partagés et 1506 vêtements distribués à plus de 130 personnes… Tout cela a pu se réaliser notamment grâce à :

  • la participation des étudiants de l’AMSFI, (association des étudiants francophones de médecine générale et dentaire de Iași), qui ont cuisiné des repas complets et préparé des paquets contenant masques et désinfectants pour les personnes sans-abri, et ce à raison d’une fois par semaine ;
  • l’investissement de la paroisse Talpalari, et entre autres le père Vladislav, qui finance chaque samedi 150 repas que nous distribuons dans la rue.

N’oublions pas non plus l’équipe du Service Volontaire d’Ambulance, qui gère le centre d’urgence des Bains Publics, ainsi que les Banques d’aliments (Roman et Iași) qui nous permettent de distribuer de la nourriture aux plus démunis.

Un autre aspect, et pas des moindres : l’investissement permanent d’étudiants en médecine dentaire, et notamment d’Inèsqui travaille avec nous depuis quelques années (nous avions réalisé son portrait en 2019), et qui réalise des soins dentaires gratuits pour les personnes sans-abri et les compagnons. Les coûts inhérents à ces interventions (radiographies notamment) sont pris en charge par l’association Mergem ASBL de Belgique, que nous remercions du fond du cœur !


Bilan du Fond d’Urgence COVID-19 d’Emmaüs International

La création d’un fonds d’urgence a été décidée en mars 2020 par le Comité Exécutif d’Emmaüs International, afin de soutenir les groupes en grande difficulté dans cette situation de pandémie. Ce fonds d’urgence a démontré une réelle solidarité internationale, car malgré la situation compliquée pour tous, de nombreux groupes se sont mobilisés pour abonder ce fonds, dont on estime qu’il a bénéficié à plus de 160 000 personnes dans le monde, via les actions menées par les groupes bénéficiaires.
Au bout de près de 7 mois de fonctionnement, le fonds d’urgence a pris fin, dans l’objectif d’agir maintenant dans la durée et non plus dans l’urgence. Vous pouvez trouver le bilan du fonds d’urgence sur le site d’Emmaüs International, ou en cliquant sur ce lien. Vous pouvez également visionner cette courte vidéo réalisée par Emmaüs International sur les différentes actions mises en place par les groupes à travers le monde, afin de répondre localement aux problèmes engendrés ou amplifiés par la pandémie.

Portrait du mois

 A l’occasion de la journée internationale dédiée aux femmes, Emmaüs International a souhaité rendre hommage à Lucie Coutaz, celle qui a travaillé pendant plus de 37 ans auprès de l’abbé Pierre et qui a œuvré considérablement pour le Mouvement Emmaüs. Nous vous invitons à retrouver sur le site internet d’Emmaüs International son témoignage à la jeunesse, rédigé en 1970, et toujours d’actualité.




Info Iași n°40 – Février 2021

     Ce mois-ci : 

  • Petit point sur notre situation
  • Rencontre avec Mme l’Ambassadrice de France en Roumanie
  • Forum de la jeunesse
  • Notre action dans la rue
  • L’équipe évolue

Petit point sur notre situation 

Au début du mois de février, nous avons eu une réunion avec les responsables ainsi que toutes les fondations et associations bénéficiaires de la Banque Locale d’Aliments de Roman (nous sommes une quinzaine de bénéficiaires actuellement), afin que chacun puisse présenter ses actions, ses besoins et ses attentes dans cette organisation. Le but est, à termes, de créer une banque d’aliments sur Iași. Ainsi, une coordinatrice est maintenant présente sur Iași, pour développer des partenariats et notamment travailler avec la mairie.
A Emmaüs, nous nous occupions jusqu’à maintenant de récupérer les donations et de les redistribuer, rôle qui a été transmis à une autre fondation de Iași. Nous continuons tout de même à recevoir des donations, mais sans gérer toute la logistique inhérente au rôle que nous assurions.

Dans le même temps, l’association Mai Bine, qui promeut entre autres une consommation locale et sans déchets, a initié un partenariat avec les magasins Méga Image de Iași, créant ainsi la première banque d’aliments de Iași. Nous sommes en lien avec Mai Bine depuis quelques années déjà, via le restaurant Cuib, qui cuisine bénévolement de la soupe dans le cadre de notre programme hivernal de maraude et qui souhaite développer son action sociale. L’équipe de Mai Bine nous a donc proposé de nous impliquer dans ce projet de banque d’aliments, et nous recevons ainsi plusieurs fois par semaine fruits, légumes, viande et produits laitiers dont la date d’expiration approche ou dont les emballages sont détériorés. 

Rencontre avec Mme l’Ambassadrice de France en Roumanie

Mardi 16 février, nous avons rencontré à l’Institut Français de Iași Mme. Laurence AUER, ambassadrice de France en Roumanie, ainsi que M. Joseph GIUSTINIANI, attaché de Coopération de l’Ambassade de France. Ils souhaitaient rencontrer les organisations qui avaient œuvré pendant la période de pandémie (Service Volontaire d’Ambulance, Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Service Social, Centre maternel Hecuba, Emmaüs Iaşi) et qui avaient perçu une aide financière de l’ambassade dans ce cadre. L’un des objectifs de la rencontre pour l’ambassadrice était notamment de connaître la situation des différentes associations, et de savoir dans quelle mesure l’ambassade pouvait continuer à aider (pas seulement d’un point de vue financier, mais aussi au niveau d’une mise en réseau et de création de partenariats).
Ce temps a été très fructueux, et nous nous réjouissons de constater que l’ambassade s’engage localement avec des propositions concrètes. 

Forum de la jeunesse

Le 21 février a eu lieu un Forum Jeunesse organisé par l’Institut Français de Roumanie. Ce forum portait sur l’impact de la crise sanitaire sur l’engagement des jeunes en Roumanie et en France. Il a eu lieu via la plateforme Zoom et a été retransmis en direct sur la page facebook de l’institut français.
Ce fût l’occasion pour notre volontaire, Nazia, ainsi que pour Nathan (volontaire à Emmaüs Satu Mare) de partager avec d’autres, la façon dont ils ont vécu leur volontariat en lien avec la pandémie actuelle. Vous pouvez retrouver leurs témoignages en cliquant sur ce lien (si vous voulez écouter uniquement les témoignages de Nazia et Nathan, rendez-vous à la minute 33 de la vidéo). 
Cette discussion a permis de souligner l’importance que revêt le volontariat pour les associations, tout particulièrement en temps de crise, ainsi que la nécessité de valoriser et de continuer de rendre possible cet engagement malgré les restrictions sanitaires. 
On a vu que beaucoup d’alternatives peuvent être proposées afin que les jeunes puissent continuer de s’impliquer dans leurs projets et que, même face à une multitude de contraintes, il était toujours possible de s’adapter.
Malgré tous ses aspects négatifs, on peut dire que la crise sanitaire a permis de soulever un beau mouvement de solidarité qui, souvent, s’est exprimé par des voix très différentes de celles que l’on connaissait jusqu’alors mais qui n’a fait que démontrer la persistance et la force de l’engagement chez les jeunes d’aujourd’hui.

Notre action dans la rue

En ce mois de février où le temps est encore très froid bien qu’ensoleillé (“soare cu dinți – soleil avec des dents, comme on dit en roumain), nous avons continué nos tournées quotidiennes, et en comptant les quelques cinquante bénéficiaires du centre d’urgence, c’est plus de 110 personnes sans-abri qui ont bénéficié de 1 090 vêtements, chaussures, couvertures et bougies, ainsi que de 1 205 repas. Nous avons également accompagné six personnes dans leur démarche pour obtenir des papiers d’identité.

L’équipe évolue

Rémi, un de nos volontaires français en service civique, a souhaité mettre fin à son contrat en décembre, dans ce contexte compliqué de pandémie, et est donc rentré en France. Nous lui souhaitons bonne continuation. Entre temps nous avons eu le plaisir d’accueillir Alin, un nouveau responsable pour le centre de Popesti. La ferme compte déjà deux responsables qui se relaieront de semaine en semaine pour travailler là-bas et soutenir les compagnons dans leur réinsertion. Parallèlement à cette nouvelle arrivée, le contrat de volontariat de Nazia a pris fin début février, mais elle a souhaité continuer de travailler à la fondation un mois supplémentaire.




INFO IASI N°39 JANVIER 2021

Ce mois-ci :

Petit point sur notre situation
– Des nouvelles d’Emmaüs Satu Mare : reprise d’un rythme de vie oublié !
– Notre action dans la rue
– Les Grands Témoins d’Emmaüs International

Petit point sur notre situation :


L’hiver est là, avec de la neige et des périodes de grand froid (nous avons eu une petite période à -14°C, ressenti -16°C)… ce qui a eu comme conséquence positive l’ouverture d’un centre d’urgence, géré par le Service Volontaire d’Ambulance (SVA), auquel nous contribuons activement, par l’apport de repas et de vêtements.

Notre projet de centre médico-social, débuté en juin avec la FONSS (Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Service Social) et le SVA a pris fin en décembre, et les containers tant attendus sont arrivés en janvier… Nous espérons donc monter un autre projet afin de bénéficier de financements qui permettront de soutenir et continuer notre projet initial.

Côté Belvédère, le projet est en pause, car les travaux d’électricité et de canalisation doivent attendre des températures plus clémentes.

Des nouvelles d’Emmaüs Satu Mare : reprise d’un rythme de vie oublié !

En ce début d’année, nous essayons de reprendre progressivement une vie ouverte sur l’extérieur, tout en gardant une grande vigilance concernant le respect des règles sanitaires. Ce retour à la normale se traduit par la renaissance des activités, qu’elles soient culturelles, sportives, artistiques, culinaires… Chacun a donc la possibilité de trouver son bonheur.

 C’est un bonheur pour tous de retrouver les prémices d’une vie sociale, et nous espérons que cela puisse durer !
 A ce jour, trois jeunes ont repris le Kick-Boxe qu’ils pratiquent trois fois par semaine. D’autres se sont inscrits à la salle de fitness, où ils vont chaque soir en rentrant du travail. Nous avons aussi eu la possibilité de retourner au théâtre, au philharmonique, ainsi que dans les musées.

Notre action dans la rue


 Notre équipe mobile composée de salariés, volontaires, compagnons et anciens compagnons a repris début janvier l’activité de maraudes quotidiennes et a distribué durant le mois de janvier quelque 1 177 vêtements, couvertures, chaussures et bougies et 343 repas que nous essayons de varier chaque jour, en fonction des donations reçues de la banque d’aliments (sandwichs, croissants, chocolats…). Cela représente une trentaine de bénéficiaires chaque soir, mais également 50 repas par jour au nouveau centre d’urgence ouvert dans le bâtiment des bains publics.
Ce centre avait ouvert au printemps en tant que “centre d’urgence – quarantaine” pour les personnes sans-abri, et avait fermé à la fin de l’état d’urgence, en mai. Ce mois-ci, il a rouvert ses portes lorsque les grands froids sont arrivés, et est depuis lors resté ouvert. Les personnes sans-abri y trouvent douche, habits et chaussures, ainsi qu’un repas. Ils ont également la possibilité d’y rester dormir, mais restent totalement libres d’en partir à tout moment (un aspect très important pour les bénéficiaires). D’après les témoignages des bénéficiaires eux-mêmes, les conditions y sont très bonnes.

 Nous nous réjouissons de l’ouverture de ce centre, et espérons que le Service Volontaire d’Ambulance, en lien avec la mairie, le tiendra ouvert aussi longtemps que possible.
 

Les Grands Témoins d’Emmaüs International

Voici le second volet de la série « Les Grands Témoins d’Emmaüs International » :

Notre série « Les Grands Témoins d’Emmaüs International » donne la parole à ces figures garantes de la Mémoire du mouvement qui, à travers leur vécu, nous racontent les débuts et les évolutions d’Emmaüs International.
Efraín Olivera Lerena a été coordinateur de la communauté d’Emmaüs Uruguay et délégué régional d’Emmaüs International. En 1969 lors de l’Assemblée Générale fondatrice à Berne, il était compagnon depuis déjà 6 ans. Ses camarades et lui n’ont pas pu y assister, faute de moyens, mais un ami curé de la communauté
 les représenta à Berne. 
Dans cette interview, Efraín nous parle des années difficiles qu’ils ont vécues en Uruguay lorsque la dictature a commencé en 1981 et des combats que leur communauté menait au quotidien « Nous nous étions engagés sur trois aspects : vivre en communauté de manière autonome, aider les plus démuni-e-s et en troisième lieu, œuvrer à quelque chose de « plus grand », contribuer à un changement pour en finir avec la dictature et rétablir la démocratie ».
 © Emmaus International




Info Iasi n°38 – Décembre 2020

Bonne année, bonne santée,
la mulți ani și sănătate !


Toute l’équipe d’Emmaüs Iasi vous souhaite une bonne année 2021 !
Un grand merci pour votre soutien, notamment en cette période compliquée, qui nous a permis de continuer nos actions sociales en faveur des plus démunis. 
 Outre les donations financières que nous avons reçu de Roumanie ou de l’étranger, nous  comptabilisons également 12 camions de marchandises provenant des communautés Emmaüs de Sion (Suisse), La Chaux de Fonds (Suisse), Roanne (France) et Sonsbeck (Allemagne). 
Malgré la situation difficile, ces groupes ont trouvé les ressources pour continuer et renforcer la solidarité internationale. Ces camions nous permettent d’approvisionner le magasin, car les donations locales sont loin d’être suffisantes. Un grand merci à vous pour ce soutien permanent !
Vous nous permettez de mener à bien nos actions sociales, que ce soit les deux centres déjà existants, le projet du Belvédère, notre action dans la rue…Nous remercions également les donations alimentaires reçues par le biais de la Banque d’Aliments de Roman. Depuis avril, nous avons ainsi récupéré et redistribué près de 31 tonnes d’aliments et plus de 50 000 L de lait à près d’une quinzaine de fondations, associations, centres et programmes auprès des plus démunis. Au total, plus de 2 500 personnes ont bénéficié de ces donations alimentaires.

Nous vous avions parlé en octobre d’un petit film regroupant les témoignages de différents acteurs d’Emmaüs Iasi, à l’occasion de la fête des 20 ans d’Emmaüs. Notre volontaire Nazia a beaucoup travaillé dessus, nous vous laissons découvrir le résultat !
Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo. 

Quelques nouvelles d’Emmaüs Satu Mare :


2021, un nouveau départ ! 
 
 
 Marquant la fin d’une année 2020 décidément atypique, les fêtes de Noël ont été pour nous l’occasion de nous évader loin de Satu Mare. Des petits chalets situés dans les montagnes enneigées des Apuseni ont accueilli notre association pendant trois jours, dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Chacun a pu occuper son temps comme il le souhaitait, entre randonnées, jeux de société, sans oublier notre traditionnel échange de cadeaux et les batailles de boules de neige bien entendu !
 Nous vous souhaitons, par la même occasion, une très bonne année à toutes et à tous ! 

Fêtes de fin d’année


Les fêtes de fin d’années sont le moment idéal pour se retrouver, pour célébrer les belles actions accomplies, mais aussi, et surtout, pour partager des repas de fêtes ! Les compagnons ont mis la main à la pâte pour préparer d’excellents plats traditionnels roumains (salata de vinete, salata de bœuf, sarmale…) : un véritable festin ! Les restrictions liées à la crise sanitaire actuelle ne nous ont pas permis d’assister aux feux d’artifices qui ont lieu d’ordinaire à minuit dans les rues de Iasi, nous sommes donc restés à la communauté, en “famille”, et ça n’a pas impacté notre morale pour autant ! Nous avons fait un feu dans la cour de la communauté, et nos fêtes se sont déroulées en musique, dans la danse, la joie, et le plaisir d’être réunis !
  

Noël dans la rue, Noël de l’Espoir

 Chaque année, la période de Noël est pour nous l’occasion d’un rassemblement festif et chaleureux avec les personnes sans-abri de la ville de Iasi. Cette année, nous avons dû repenser cet événement, afin de limiter les attroupements. Nous avons tout de même tenu à offrir un Noël aux personnes sans-abri, mais sans annoncer notre venue. Une petite équipe composée de membres d’Emmaüs et d’étudiants a donc sillonné la ville, avec dans la voiture : couvertures et cadeaux. Cela a donc été un Noël surprise pour tous ceux que nous avons rencontré ce soir-là.Cette action n’aurait pas été possible sans la participation de donateurs privés et de l’AMSFI, l’association des étudiants francophones de médecine générale et dentaire de Iasi, qui ont permis de remplir les 50 paquets de gâteaux, sucreries, produits d’hygiène et gants.Si vous voulez en savoir plus sur cette action, nous vous invitons à visionner le reportage réalisé par TVR Iasi juste avant notre départ pour la distribution de Noël.


 Nous nous sommes également rendus aux centres pour personnes en situation de handicap de Cozmesti et Popricani, avec paquets cadeaux et mandarines.

Les deux centres comptabilisent une centaine de bénéficiaires, qui vivent dans des conditions relativement compliquées. Issus des centres de placement pour la plupart, ils n’ont pas de lien avec leur famille. Les centres ayant peu de moyens humains et financiers, ces bénéficiaires aux handicaps multiples ne profitent pas forcément des meilleurs soins.

Avec l’implication de fondations étrangères comme Mergem ASBL de Belgique, nous leur apportons régulièrement des vêtements, et lors des périodes de fêtes, nous nous rendons auprès d’eux avec des cadeaux.

Portrait du mois

Ce mois-ci, vous pourrez découvrir le témoignage d’Iman, étudiante à la faculté de médecine de Iasi et impliquée depuis plusieurs années auprès d’Emmaüs dans le cadre des maraudes.



Info Iași n° 37 Novembre 2020

Ce mois-ci :

– Petit point sur notre situation
– Quelques nouvelles d’Emmaüs Satu Mare
– Notre action auprès des personnes sans-abri
– Donations au Centre d’Ergothérapie de Popricani
– Conseil Régional Emmaüs Europe
– Les Grands Témoins d’Emmaüs International 
– Rencontre en ligne avec l’ambassadrice de France en Roumanie
– Des nouvelles du Belvédère 
– Au revoir Nea Gică !

Petit point sur notre situation

Durant le mois de novembre, les températures ont baissé à Iasi, tandis que les cas de personnes contaminées par le nouveau Coronavirus ont augmenté. Le 4 novembre, un couvre-feu a été mis en place à Iasi.Nous avons continué à prendre des précautions sanitaires, tant à la communauté qu’au magasin. Malheureusement, deux compagnons ont été testés positifs au Covid-19, ce qui nous a obligés à prendre des mesures d’isolement pour plusieurs membres de l’équipe ayant été en contact avec eux. Malgré tout, tout le monde va bien, il faut juste s’armer de patience et continuer à être prudent !Bien que nous ayons reçu moins de camions ces derniers mois qu’en temps normal, nous pouvons encore compter sur de la marchandise de bonne qualité, et le magasin reste ouvert, avec une affluence toutefois diminuée.Nous restons optimistes pour la fin de l’année !

Quelques nouvelles de Satu Mare 

Nous souhaitons aussi parler de l’actualité des autres groupes Emmaüs de Roumanie. Voici des nouvelles de nos collègues d’Emmaüs Satu Mare, dont la communauté est située à 500 km de Iasi, près de la frontière de la Hongrie et de l’Ukraine :

A l’heure où de nombreuses contraintes et incertitudes planent au-dessus de nous, nous poursuivons, notre travail quotidien : l’accueil et l’insertion des jeunes les plus vulnérables.
A ce jour, nous en sommes à notre troisième confinement. Que dire, tout le monde va bien, là est le principal ! Un jeune de la communauté ayant été testé positif au Covid à la mi-octobre, toute la maison communautaire est entrée en isolement pour 15 jours. Comme le confinement du printemps et celui d’aujourd’hui, cette période d’isolement permet, malgré les difficultés, de travailler des sujets comme l’hygiène, la santé, les relations au sein du groupe, etc.

A compter de septembre-novembre, 15 de nos jeunes sont repartis sur les bancs de l’école, enfin, sur internet! Même si la plupart sont inscrits en cours du soir (pour adultes), il y a toutefois des leçons à copier et à apprendre, des exercices à faire…

Nous essayons d’accompagner au mieux les jeunes dans ce travail décisif pour leur future insertion.

Notre action auprès des personnes sans-abri

Notre action auprès des personnes
sans-abri
Notre action dans la rue continue par le biais du programme În Stare de Bine, en partenariat avec la FONSS (Fédération des Organisations Non Gouvernementales du Service Social) et le Service Volontaire d’Ambulance. Il aurait dû se terminer fin novembre, mais nous le prolongerons finalement jusque fin décembre.L’association des étudiants francophones de médecine générale et dentaire de Iasi (AMSFI), avec laquelle nous collaborons depuis quelques années lors des maraudes hivernales, nous a rejoint lors de 6 tournées ce mois-ci. En plus des vêtements, produits d’hygiène, aide médicale et administrative que nous proposons habituellement, les personnes sans-abri ont ainsi pu bénéficier de repas chauds, masques et désinfectants préparés et distribués par les étudiants. Au total, plus de 130 repas et désinfectants, ainsi que 670 masques ont été distribués dans la rue.Cette aide est bienvenue, car nous n’avons pas encore repris notre programme habituel de maraudes, avec distribution de repas chauds chaque soir. L’état sanitaire de la ville de Iasi étant critique, nous ne pouvons pas reprendre nos tournées du soir, qui rassemblent trop de monde au même endroit. De plus, nous sommes encore dans l’incertitude quant à l’ouverture d’un centre d’urgence pour les personnes sans-abri, comme ça l’a été au printemps.

Donations au Centre d’Ergothérapie de Popricani

 
 
Ce mois-ci, une importante donation de vêtement a été faite par l’association des étudiants francophones de médecine générale et dentaire de Iasi (AMSFI) avec qui nous sommes en partenariat depuis quelques temps.
Ils nous ont contactés afin que l’on puisse distribuer cette donation à des personnes dans le besoin. Nous avons donc pu faire profiter de cette donation aux bénéficiaires du centre d’ergothérapie de Popricani. Au total, environ 300 vêtements (pulls, t-shirts, pantalons) pour homme et pour femme ont été trié par nos soins et redistribués aux bénéficiaires du centre. Merci à l’AMSFI d’avoir rendu cela possible !
 

 Conseil Régional Emmaüs Europe

 
  
Gelu (délégué national Emmaüs pour la Roumanie) et Leïla (conseillère Emmaüs International) ont participé au Conseil Régional Emmaüs Europe en ligne qui s’est déroulé ce jeudi 12 novembre. Y étaient présents les délégués nationaux des 16 pays européens dans lesquels il existe au moins un groupe Emmaüs, ainsi que les présidents d’Emmaüs Europe et International, les 12 conseillers Emmaüs International de la région Europe et le secrétariat d’Emmaüs Europe.
Chaque délégué national a ainsi évoqué la situation et les perspectives d’Emmaüs dans son pays, ainsi que les idées et les actions qui ont été mises en place au sein des groupes pour faire face à la crise et pour changer nos pratiques, afin de nous adapter aux situations nouvelles qui ne manqueront pas d’arriver. Des votes ont également eu lieu pour approuver ou non l’entrée en probations de groupes souhaitant entrer dans le mouvement, ainsi que l’affiliation à part entière de groupes déjà en probation. La famille Emmaüs s’agrandit donc !Ces trois heures de réunion ont été bien courtes, comparées aux deux jours habituellement nécessaires pour aborder tous les points requis, mais nous devons nous adapter à ce temps de crise et repenser nos pratiques, notamment les temps de rencontre. En espérant que la prochaine fois, ce sera en présentiel  !

Les Grands Témoins d’Emmaüs International 

 Emmaüs International est légataire universel de l’Abbé Pierre, et l’une de ses missions est de témoigner de son histoire, de sa vie et de son œuvre. Pour cela, de nombreux supports de communication sont mis en place, comme la série “Les Grands Témoins d’Emmaüs International”, que vous pouvez découvrir ci-dessous :Notre série « Les Grands Témoins d’Emmaüs International » donne la parole à ces figures garantes de la Mémoire du mouvement qui, à travers leur vécu, nous racontent les débuts et les évolutions d’Emmaüs International.José Aravena, surnommé Pepe, est le fondateur et le président du groupe Emmaüs Las Urracas au Chili. Il était membre du Comité provisoire ayant préparé l’Assemblée Générale fondatrice de 1969.Dans cette interview, il nous raconte les événements qui ont conduit l’abbé Pierre à proposer la création d’une structure internationale pour mettre en relation les groupes Emmaüs dispersés à travers le monde. Il évoque le processus qui a conduit à l’adoption du Manifeste Universel en 1969, texte fondateur d’Emmaüs International, ainsi que l’importance de l’internationalisme dans la construction et le renforcement des luttes individuelles et collectives.   © Emmaüs International

Rencontre en ligne avec l’ambassadrice de France en Roumanie 

 Le 18 novembre, Mme Laurence Auer, ambassadrice de France en Roumanie depuis octobre 2020, a souhaité rencontrer les ONG bénéficiaires de l’aide Covid octroyée en juillet par l’Ambassade de France et l’Institut Français de Roumanie. La fondation Emmaüs Iasi en a bénéficié, et nous avons donc été conviés à une rencontre en ligne, qui réunissait une vingtaine de participants.Cette rencontre a permis à Mme l’ambassadrice de connaître l’action de chacune des associations présentes et d’en rencontrer les représentants. La rencontre a porté en particulier sur les conséquences sociales de la crise, l’urgence alimentaire et l’accès aux biens essentiels, le droit de l’enfance, le décrochage scolaire et le défi auquel doivent répondre les acteurs du service social en cette période difficile.Nous sommes heureux de constater que l’ambassade prend à cœur l’action sociale et souhaite continuer à soutenir les associations qui œuvrent auprès des plus démunis.

Des nouvelles du Belvédère

 
Notre verger d’arbres fruitiers prend racines !
Un immense merci à l’association Mergem ASBL et aux donateurs, qui nous ont permis de mettre sur pied notre projet de verger multi-espèces qui nous tient à cœur depuis de nombreuses années. Nous tenons également à remercier Zmeura de Suhulet pour ses framboisiers, c’est avec impatience que nous attendons de voir tout cela pousser ! 
Notre équipe de compagnons, salariés et volontaires a travaillé d’arrache-pied durant 4 jours pour planter les premières centaines d’arbres fruitiers du verger du Belvédère. Au total ce sont 150 griottiers (3 variétés différentes), 150 pommiers (3 variétés différentes) et quelques 120 pruniers, poiriers, pêchers, abricotiers et cognassiers d’également plusieurs variétés qui ont été plantés. L’ensemble des arbres occupera une surface d’environ 1 hectare, ça en fera des fruits !
Côté chantier, les portes d’entrée de l’entrepôt sont désormais terminées, nous commençons sérieusement à entrevoir la fin des travaux. Cela nous permet de nous projeter pour la suite et le développement des nouvelles activités pour le terrain ! 
Pour participer vous aussi à ce projet, n’hésitez pas, contactez-nous !
 

Au revoir, Nea Gică ! 

Au début du mois de décembre, le père de Gelu, Gheorghe Nichițel, nous a quittés. Nous souhaitons nous souvenir de lui comme d’une personne souriante, toujours présente, notamment à Popesti. 
Voici un bel hommage rendu par Simona, cheffe et psychologue du centre résidentiel de Iasi, au nom de toute l’équipe. La revedere, Nea Gică !



Info Iași n° 36 – Octobre 2020

Ce mois-ci : 

– Collectif Roumanie en ligne
– Emmaüs Iași fête ses 20 ans !
– Atelier participatif “Prévention et réduction du gaspillage alimentaire”
– L’heure de la rencontre et du partage
– Portrait du mois
  

Collectif Roumanie en ligne 

Un à deux fois par an, les groupes Emmaüs roumains, ainsi que salariés, membres élus d’Emmaüs Europe et International et membres d’autres groupes Emmaüs se retrouvent pour quelques jours lors du Collectif Roumanie, pour discuter, entre autres, de l’actualité des groupes roumains, de la solidarité du mouvement et des projets en cours et à venir.Cette année, le collectif Roumanie prévu en avril à Châlon-sur-Saône (France) a été annulé à cause de la crise sanitaire, qui empêchait tout déplacement à travers l’Europe.Le collectif a donc finalement eu lieu le 9 octobre, en ligne. Un vingtaine de personnes ont participé à la rencontre, et nous avons pu échanger sur les difficultés rencontrées durant la crise, ainsi que les solutions mises en place ou à développer.
Bien entendu, les rencontres virtuelles ne remplacent pas les moments partagés en présentiel, et nous avons hâte de tous vous revoir !  

Emmaüs Iași fête ses 20 ans ! 

 
 A l’occasion des 20 ans d’Emmaüs Iasi, compagnons, salariés, bénévoles et amis du collectif se sont réunis ce dimanche 11 octobre sur le site du Belvédère pour marquer le coup. Cet évènement fut l’occasion pour tous de pouvoir se remémorer ou constater tout le travail accompli depuis ces nombreuses années. Festivité, convivialité et gastronomie étaient au rendez-vous pour le plus grand bonheur de tous ! Cette joyeuse atmosphère a permis à Gelu Nichitel (directeur de la fondation) de faire témoigner l’ensemble des invités sur leur ressenti, leur vécu et leur perception de cette aventure Emmaüs. Ces moments de partage feront l’objet d’une vidéo, actuellement en cours de préparation, que nous serons en mesure de vous dévoiler d’ici la fin 2020 ! En attendant cela, nous vous laissons avec notre poète, Răzvan, compagnon de Popesti, qui nous livre son ressenti à travers ce texte …
 Depuis 2000 nous agissons,
Et des jeunes nous rassemblons
Nous les avons appelés aujourd’hui
Pour qu’ensemble on apprécie
Ces années qui se sont écoulées,
Quand et comment sont-elles passées ?

Beaucoup d’entre eux ont réussi
C’est avec eux que l’on parle aujourd’hui
Ce dimanche, c’est 20 ans d’action
Que fête la fondation

Et c’est ensemble que nous souhaitons
A tous “paix et tranquillité”
C’est ainsi que nous remercions
Tout le monde en cette journée
Volontaires et salariés
Voilà tout ce que j’ai à vous souhaiter

Aujourd’hui nous vous remercions pour tout
De nous avoir acceptés
Aujourd’hui nous vous remercions pour tout
De manière inconditionnée

Aujourd’hui cela fait 20 ans
Qu’Emmaüs Iasi a commencé
Et je vous demande encore un instant
Car j’ai encore quelque chose à souhaiter

Allez Emmaüs, bonne fête !
Que jamais d’aider tu n’arrêtes
Celles et ceux qui t’en font la demande
Toujours, tu as une main à leur tendre

Alors je te renouvelle mes voeux
Un anniversaire joyeux
Qu’Emmaüs encore vive
Un millier d’années positives

Atelier participatif “Prévention et réduction du gaspillage alimentaire” 

   Le 16 octobre, à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, l’association Mai Bine a organisé un atelier participatif en ligne sur le gaspillage alimentaire. Une trentaine de participants étaient conviés, dont la fondation Emmaüs : producteurs, représentants d’institutions publiques locales et de l’administration, experts, membres d’associations, de banques alimentaires, etc. L’atelier avait pour but une réflexion commune à des solutions à l’échelle de Iasi, et des groupes se sont formés autour de plusieurs thématiques : opportunités locales et menaces liées au gaspillage alimentaire, scénarios optimistes en vue de la diminution et du combat contre le gaspillage alimentaire, valorisation des déchets organiques dans les unités de restauration, banque alimentaire à Iasi, etc. Les quatre heures de réunion ont été riches en échanges, et des propositions concrètes ainsi que des partenariats ont été évoqués. Nous resterons actifs dans ce groupe de discussion et d’action et nous vous tiendrons au courant des avancées !

L’heure de la rencontre et du partage 


Vendredi 23 octobre aurait dû se terminer l’assemblée mondiale d’Emmaüs International, en Uruguay. L’événement ayant été reporté, le Conseil d’Administration d’Emmaüs International a tout de même souhaité organiser une rencontre pour garder le lien. Des vidéos collectives réalisées par les groupes d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe ont été diffusées en ligne, suivie par une émission animée par des groupes Emmaüs. Au total, plus de 170 participants ont pris part à la rencontre, dont des membres d’Emmaüs Iasi. Cliquez pour retrouver les vidéos et l’émission.
 

Portrait du mois

Âgé de 54 ans, Juan Pedro est un compagnon d’Emmaüs qui semble avoir la bougeotte puisque cela fait des années qu’il parcourt le monde, allant d’une communauté Emmaüs à une autre. Son périple l’a conduit à Iasi au mois de septembre, et il restera encore un mois au sein de notre communauté. Pour lire son portrait, cliquez ici



Recolte de Chaussures

Un long hiver étant à nos portes, l’équipe d’Emmaüs Iasi vous propose, dans la continuité de leurs actions en faveur des plus démunis, de récolter au moins 150 paires de chaussures de marche (ou bottes) chaudes et en très bon état pour hommes. 

Nous savons que nous pouvons compter sur votre aide pour relever ce nouveau défi ! 

Concrètement, nous vous proposons de venir déposer vos dons de chaussures uniquement sur RENDEZ-VOUS et aux LIEUX et DATES précisés ci-dessous : 

Pour ceux qui n’ont pas moyen de se déplacer, nous pouvons faire des “pick up shoes” le week-end et seulement à partir de 8 paires ! 

A 1150 Woluwé-St-Pierre : Anne Hachez: annehachez@outlook.be  0485/64 44 57 (UNIQUEMENT JUSQU’AU LUNDI 5 OCTOBRE  et a partir du 16 octobre!)
                                                  Floriana Anton: floriana.anton@gmail.com  0471/ 65 08 98
 

A 1140 Evère : Olivier Hanon: hanonoli@gmail.com  0474/48 52 53 

A 1420 Braine-l’Alleud : Pascal Ruelens: ruelensp@hotmail.com  0476/66 09 38 

Grâce à vous, on pourra relever ce beau défi… ATTENTION => Récolte du Vendredi 25 SEPTEMBRE au Dimanche 18 OCTOBRE 2020 ! 

Nous vous remercions d’avance pour vos dons qui seront bien utiles cet hiver. 




INFO IASI N°35 – SEPTEMBRE 2020

 
Aussi haut que soit l’arbre, ses feuilles tombent toujours au sol. Proverbe roumain
 
Ce mois-ci :

– On parle de nous !- La Roumanie à la une 
– L’équipe évolue
– Des nouvelles du Belvédère
– Le portrait du mois
 
On parle de nous !  
 Nous apparaissons dans la newsletter de septembre d’Emmaüs Europe ! Intitulée Emmaüs en Europe, cette newsletter présente l’actualité du mouvement à l’échelle européenne, et met également en lumière un “pays Emmaüs” chaque mois… Ce mois-ci, on parle de la Roumanie, et vous pouvez découvrir la présentation des différents groupes roumains et de leurs actions en cliquant sur ce lien. Bonne lecture ! Nous en profitons pour relayer la lettre de Carina Aaltonen, présidente d’Emmaüs Europe, qui appelle à se mobiliser pour le fonds d’urgence international. 
La Roumanie à la une  Deux étudiants en journalisme sont venus passer une semaine à Iasi. Ils préparaient un reportage sur l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 sur l’émigration des populations rurales de Roumanie.
Ayant déjà entendu parler de notre association par le biais d’une de leurs connaissances, ils ont pris contact avec nous afin que nous les aidions dans leur projet.
Durant cette semaine, ils ont pu découvrir la communauté de Iasi, le Belvédère, puis ils ont passé quelque jours à Popesti où ils ont interviewé certains des compagnons et des habitants du village.
Nous espérons les avoir aidé au mieux dans leurs recherches et avons hâte de voir le résultat.
 
L’équipe évolue 
Ce mois-ci, nous avons eu le plaisir d’accueillir un nouveau volontaire venu de France au sein de notre association. Il s’appelle Rémi et restera à Emmaüs Iasi jusqu’en septembre prochain.
Un ami de Nazia (une autre volontaire française dont vous pourrez apprendre d’avantage en vous rendant sur “le portrait du mois”) nous a également rendu visite pendant une semaine et il a pu nous faire profiter de ses talents de soudeurs en travaillant avec nous au Belvédère. Merci beaucoup Noé pour ce coup de main !
Et puis nous avons également accueilli Jean-Pierre, un compagnon d’Emmaüs qui vient du Portugal et qui a décidé de venir passer quelques mois à Iasi. 
Des nouvelles du Belvédère  
Beaucoup de travail au Belvédère ce mois-ci : les compagnons et les volontaires s’y sont rendus régulièrement et grâce à leurs efforts nous avons pu terminer la récolte de la luzerne mais aussi celle du maïs, des patates et des oignons. Grâce à l’aide de Noé, un soudeur venu nous rendre visite pour une semaine, les travaux du futur magasin ont également pu bien avancer. Maintenant que les récoltes sont terminées, nous allons pouvoir nous concentrer sur le rangement et le nettoyage, puisque c’est au Belvédère que se déroulera le mois prochain la fête des 20 ans d’Emmaüs Iasi.
 
Le portrait du mois 
Rencontre avec Nazia, volontaire à l’association Emmaüs Iasi depuis le mois de février 2020. Son volontariat avait été temporairement interrompu pendant la crise sanitaire, mais elle a finalement pu revenir en Roumanie en juillet à la réouverture des frontières. Ce mois-ci, nous avons souhaité connaître ses impressions concernant ses premiers mois de volontariat au sein d’Emmaüs, ce que cette expérience lui a apporté, mais aussi quels sont ses projets pour la suite de son service civique. Pour le découvrir, vous pouvez cliquer ici !